Nord-Kivu: La société minière de Bisunzu contrainte à la suspension de ses activités dans le territoire de Masisi

par -
0 647
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans l’objectif de présenter à la presse la situation qui a prévalu à la mine de Masisi le vendredi 04 mai 2018, Freddy Nzonga, Directeur à la société minière de Bisunzu SMB a donné plusieurs raisons de la suspension des activités dans ce territoire. Certains habitants de la place ont manifesté leur mécontentement face à cette décision de la suspension des activités de la société SMB dans son territoire.

« Pour revenir dans l’histoire de cette situation, notre permis d’exploitation s’étend sur 36 carrés miniers, soit plus de 3000 Hectares. Sur ce terrain, à notre arrivée, nous avons rencontré un certain nombre des creuseurs artisanaux. Pour des raisons de paix et de la cohabitation pacifique, en 2013 nous avons conclu un protocole d’accords avec une coopérative locale dénommée COOPERAMMA. Dans les closes des accords, la COOPERAMMA devrait amener la totalité de la production tirée de notre périmètre à la SMB. Ces minerais seront payés par notre société au prix local pour permettre à ce que ces activités continuent. Une façon pour la SMB de participer au développement locale. En septembre 2015, ce protocole a commencé à présenter des limites. Nous avons constaté que certains de nos minerais nous échappaient suite au nombre des négociants et creuseurs membres de cette coopérative. Nous avons fait plusieurs lettres pour dénoncer ce cas malheureusement aucune sanction n’a été donnée aux gens par les autorités de cette coopérative. Des personnes qui ont violé notre protocole d’accord n’ont jamais été sanctionnées», a-t- il dit. Pour Freddy Nzonga, des comptoirs qui échappent à la traçabilité ont été construits en ville de Goma. « Des comptoirs se sont installés en ville de Goma pour s’approvisionner d’une manière.

(Marty Dacruz Olemba/Rtga-Goma)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse