Nord-Kivu: Des Rwandais présumés braqueurs des banques arrêtés à Goma

par -
0 755
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Alors qu’une bande de présumés criminels tentait sans succès un assaut rebelle sur l’aéroport international de Goma  la nuit du 1er au 2 juin; quatre présumés bandits à mains armées tous de nationalité rwandaise qui auraient dans la même nuit tenté de braquer la BOA (Bank of Afrika) en plein centre ville et la coopérative Bethsaida dans l’avenue du Commerce communément appelée ‘‘Birere’’ ont été appréhendés par les éléments de la police nationale congolaise commis à la garde de ces institutions financières dans la capitale touristique de la République Démocratique Congo.

Si les nommés Shema Gratien et Mbarushimana Fabien auraient sans succès tenté de piller la coopérative Betsaida ; Hakizimana Daniel et son coéquipier en soins intensifs eux n’ont pas échappé au savoir-faire de la police à la garde de la Bank of Afrika, tous quatre détenteurs de trois armes à feu Ak 47 s’exprimant en bon kinyarwanda (la langue rwandaise) et propriétaires des pièces d’identité rwandaises dont un passeport, une carte officielle d’identité et une carte laissez-passer ont été présentés vendredi à Goma par le commissaire divisionnaire adjoint de la police nationale congolaise au Nord-Kivu, le général Vital Awashango lors d’une parade générale préparatoire du défilé militaire à l’honneur de la 55 ième fête de l’indépendance du pays , le 30 juin prochain.

Pas d’extradition, le juge naturel est congolais …

Le patron de la police au Nord-Kivu qui s’apaise sur les principes d’Interpol et des commissions rogatoires sur la procédure d’extradition a laissé entendre à la presse que toutes les procédures judiciaires se dérouleront en RD-Congo par les instances judiciaires congolaises sans une quelconque intervention étrangère car les faits se sont commis sur le territoire congolais quoique les arrêtés soient citoyens de la république voisine ( le Rwanda). Ce qui du reste reste à vérifier.

Les livrer à la justice et établir la part de responsabilité sont les nécessaires qui ne tarderont pas à l’exécution car pour l’heure, il n’est pas juste d’affirmer qu’ils sont de la nationalité rwandaise, car des pièces d’identités rwandaises qu’ils détiennent devront être vérifiées à la loupe de manière   à éviter une généralisation, estime le commandant du commissariat provincial qui a foi aux instances judiciaires du pays. Pour le général, ces pièces pourraient aussi être falsifiées, ce qui ne nous mène pas à confirmer directement qu’il s’agit des citoyens rwandais. Pour l’heure, ce qui importe c’est établir la part de responsabilité de ces personnes arrêtées jusqu’à preuve du contraire.

L’appel de la police….

Au vu d’une certaine insécurité dans la capitale touristique, le général Vital Awashango qui de prime à bord félicite les éléments de la police pour leur bravoure témoignée en ville a appelé tous les malfrats qui vadrouillent en ville et ses environs à se rendre ou à se convertir en bons citoyens. Car désormais, dit-il, les forces de la police nationale congolaise sont motivés pour se mettre à leur trousse afin d’en finir avec l’insécurité à Goma, une ville vouée à la paix et à l’émergence économique.

(Pascal Mulegwa/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse