Nord-Katanga: Martin Kobler artisan de la paix entre pygmées et luba

par -
0 709
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le patron de la Monusco s’est illustré en bon pasteur et a ramené la paix entre les luba et les groupes pygmées, deux communautés qui s’entre-déchirent depuis un certain temps au Nord-Katanga, plus précisément dans le territoire de Nyunzu situé dans la future province de Tanganyika. Ce, à l’issue de son dernier périple effectué en début de semaine en cours dans cette partie très lointaine de la Rd Congo.

Tellement décidé à mettre fin aux violences entre les deux parties antagonistes et qui aggravent la situation humanitaire dans cette région, Martin Kobler a même voulu passé la nuit à Nyunzu-centre, pour discuter avec toutes les souches sociales, et palper du doigt la situation de plus de 4.000 déplacés, dont les enfants et les femmes, vivant à Nyunzu dans un camp de fortune, pour les pygmées, et dans des familles d’accueil, pour les luba.

A sa descente de l’hélicoptère, le n°1 des Nations-Unies a été accueilli par le 19ème bataillon (béninois) de la Force de la Monusco basé à Nyunzu auprès de qui il a reçu des explications précises sur la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans ce territoire en général, et celle spécialement du conflit communautaire entre luba et pygmées en particulier.

Un conflit profond et sérieux

L’on a indiqué que cette deuxième situation est un conflit profond et sérieux, lequel a débordé avec des actes de violence entre les deux communautés. Signalons que depuis sa genèse, ce conflit a forcé plus de 800.000 personnes (pygmées, luba et autres) à se déplacer de leurs contrées d’origine. Et, de janvier 2015 à ce jour, plus de 200 personnes sont mortes de ce conflit, plus d’une soixantaine de femmes ont été violées et plus de 113 maisons incendiées.

Pour les soldats de la paix, le dialogue politique inclusif est donc l’unique moyen à préconiser pour une résolution durable de ce conflit. Voilà pourquoi, en compagnie du ministre provincial de l’Intérieur Juvénal Kitungwa, des autorités politico-administratives, militaires et policières locales, ainsi que des représentants des agences du système des Nations-Unies telles que le Pam, Ocha, Unicef, Pnud, … le Représentant de Ban Ki moon en Rdc a eu à tenir une réunion du conseil de sécurité local.

Au cours de cette réunion, il a encouragé les parties en conflit à promouvoir la paix, à s’entendre et à oublier leurs différends pour une cohabitation pacifique. Aussi, M. Kobler a-t-il rencontré la société civile ainsi que les notables de Nyunzu, toujours dans l’objectif de réconcilier les deux parties en conflit.

Cet homme magnifique des Nations-Unies est allé jusqu’à visiter les 4.000 déplacés de Nyunzu, il a échangé avec eux à travers ses messages d’espoir pour la paix, en vue de la reprise de leurs activités.

Renforcer la base de la Monusco

Après l’étape de Nyunzu, Martin Kobler a pris la direction de Mitwaba, un territoire du district du Haut Katanga touché également par des conflits. Mais avant d’y arriver, il est d’abord passé à Manono où il est allé s’enquérir de la situation sécuritaire de ce territoire d’origine du Chef de l’Etat et il a promis de renforcer la base de la Monusco en capacités tant matérielle, logistique qu’humaine, en vue de la stabilité et de la sécurisation de la région et même pour les interventions humanitaires des zones en conflit.

A son arrivée à Mitwaba, le patron de la Monusco a co-présidé avec le ministre provincial de l’Intérieur, une réunion du conseil de sécurité local, avant de s’entretenir avec les organisations de la société civile, notamment sur les éventuelles précautions concernant les conflits.

(Lepetit Baende, de retour de Nyunzu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse