Musique traditionnelle en Rdc: Le folklorique, valeur culturelle amplifiée

par -
0 208
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La musique traditionnelle dans un pays, revêt une  certaine importance et valorise la culture  du pays à l’échelle du continent tout comme au monde.

La musique traditionnelle a toujours sa place dans la société congolaise d’aujourd’hui.  D’une manière particulière, le folklore c’est un carrefour entre la musique traditionnelle et moderne. La pensée que l’on transmet par le chant provient de la tradition, sous l’accompagnement d’instruments modernes.

Actuellement le roi Ngiama Werrason s’impose dans tous le milieux d’ambiance kinois(boite de nuit, cabarets, dancing club ,les deuils ,fêtes de mariage …) à travers  cet œuvre de haute facture artistique traditionnelle Ne Kongo : « zenga luketu lusala mambu » tirée de son album « 7 jours de la semaine ». Cette percée de l’homme fort du Wenge musica maison mère  survient après une légère traversée du désert, suite à la défection de quelques éléments de sa cour, à l’instar d’Héritier Watanabe, Thadée Olivier ,Eboa Lotin ,Beau Gars Cappuccino, Fabregas « auteur de ya Mado » et Robinho Mundibu « tia nanu boye » qui on captivé le difficile public kinois.

L’animateur titulaire Lobeso’’Tigre’’ se surnommant actuellement « Mbonda bio »qui s’aventure dans son « recours à l’authenticité » à travers le tube « Elumbe Elumbe »déjà disponible sur le marché de disque. Pour sa part, Fally Ipupa de sa souche « Ekonda, de la province du Maïndombe) a injecté « elok’oyo », un remix totalement réussi de « faux calcul » du groupe folklorique du regretté Mabele Elisi.

La doyenne de musiciennes africaines Elisabeth Mudikayi dite Tshala muana la reine de « mutuashi » a su revaloriser pendant près d’une quarantaines d’années, le rythme luba de la province du Kasaï. Des tubes nostalgiques  tels que ‘’Malu’’ ou encore ‘’Tshanza’’ et récemment ‘’Lunzenze’’avec des titres comme: ‘’Tshintu Vita’’réalisé en featuring avec l’animateur Bill Clinton.

La folklorique congolaise se souviendra toujours de la star internationale de la chanson Shungu Wembadio, papa Wemba fils du territoire Lubefu dans la province du Sankuru. Cette star s’imprégnant de  la culture ‘’otetela Kemafumbe.‘’ Jossart Nyoka Longo Mvula de Zaiko Langa Langa  qui a fait un grand retour sur la scène discographique dans ses prestations entremêlées de chants et rythmiques ne kongo

De manière très particulière, le folklore de « Ba Yuda du Congo » reste plus naturel dans leur tradition de baluba du Kasaï. Dans une émission télévisée d’Antenne A qu’anime Djoka, l’ « Empereur » Lelimba, président du groupe, dit ne pas baisser le bras. Saisissant la balle au bond, il a dément les allégations de ses détracteurs le présentant comme malfaiteur, bandit.  Il continue son métier d’artiste. Le groupe dispose d’un siège social « Fondation de baluba » et exerce le petit commerce (ferraillerie). L’empereur Lelimba Wakutshila est propriétaire  de la parcelle où siège son ensemble musicale, a-t-il indiqué. Il est un artiste qui continue à faire la fierté de sa province à travers ses chansons purement traditionnelles. Il se méfie donc de tous ceux-là qui feront de l’empereur le déluge, et promet des poursuites en Justice pour diffamation.

Son souhait et son appel est que les leaders folkloriques de toutes les provinces de la RDC se réunissent et mettent en place des stratégies adéquates  et significatives, pour valoriser les différentes valeurs culturelles que les provinces regorgent. Il estime que les cultures et valeurs ne peuvent pas disparaitre. En fin de l’émission, le leader des Bayouda du Congo réitère le rendez-vous de chaque vendredi avec ses fans, jour de répétition sise avenue Niangwé au 177 dans la commune de Kalamu voir bar ‘’RSK’’ chez mère chouchou.

(Nlemvo Grace)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse