Musée national de l’Académie des Beaux-arts: Vernissage de l’exposition du peintre Mambengi Tondo

par -
0 919
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une exposition du peintre Mambengi Tondo s’est ouverte le vendredi 10 avril 2015 au Musée National du Congo, situé dans l’enceinte de l’Académie des Beaux-arts (ABA). Nous avons reconnu entre autres la présence du Directeur général de l’ABA, Maître Liyolo, Maître Ndamvu Mavinga, Charles Tumba Kekwo, critique d’art et Président de l’Association Internationale des Critiques d’Art/section Rd. Congo. Dans la présentation de l’exposition, M. Charles Tumba Kekwo a dit que le peintre Mambengi Tondo projette dans sa création, sa perception et sa sensibilité du monde.

Il extériorise ses sentiments à travers l’être de la femme rendu sur toile. Avec un objectif, sous-entendu, contribuer à l’amélioration du sort de la femme par l’acte de représenter sa situation. Les thèmes forts comme le droit de vote, la violence faite à la femme, thèmes prisés par les féministes ne sont pas les créneaux de Mambengi Tondo. L’artiste exprime à travers sa voix propre sa vision de la femme dans son existence dans notre société avec les images de la banalité, de la quotidienneté, des images qui sont des mots simples en apparence pour dire que la femme est là, elle doit cesser de pleurer, elle travaille.

Les ondulations de la technique de l’arabesque, de cercles, les cônes, etc. et une composition qui commence petit à petit à sortir des chemins ordinaires de l’académisme en choquant parfois ses collègues Maîtres d’Atelier à l’ABA de Kinshasa, agressent le regardeur de son tableau. L’art de Mambengi Tondo, a-t-il renchéri, se veut donc psychologique. Entraîne la réalité et le rêve par ses couleurs tantôt se situant dans une époque du bleu, tantôt dans la vivacité des tons (le rouge et le jaune), tantôt par la blancheur du fond laissant des espaces vides cassant la mise en surface habituelle influence académique, reçue de ses anciens Maîtres Ndamvu et Mavinga dans l’harmonie des couleurs et le réalisme. Mambengi Tondo a voulu se créer sa propre personnalité en adoptant la stylisation des personnages, même si les relents d’une palette néofauviste sont difficiles à dissimuler.

Qui est en réalité le peintre Mambengi Tondo ?

Depuis 1970, Mambengi Tondo, encore élève de 5ème année des humanités artistique à l’institut des Beaux-arts travaille sur papier avec pas tel et ses lignes divines ou endiablées c’est selon. En 1981, il réalisa son premier tableau intitulé ‘’l’accueil ‘’ avec la peinture à l’huile sur toile. A partir de 1988, dans le cadre de l’association Professionnelle des Artistes de N’djili, il décide d’élargir son champ de travail en exerçant également la céramique. A l’issue de ses études de licence en arts plastiques à l’ABA de Kinshasa, sous l’influence de Botembe Mimbayi, il adore également la technique de la peinture murale. Signalons que l’exposition de Mambengi Tondo va se clôturer le 24 avril 2015 et a comme thème : ‘’la femme porteuse du poids social’’. A tout prendre, ce vernissage fut un succès. Il ne reste qu’à espérer que les animateurs de bonnes œuvres d’art passeront nombreux pour apprécier et à acheter pour encourager l’artiste.

(BKS/CP)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse