Mort de 39 personnes et 84 blessés à Mbuba: Kabila décrète un deuil national de trois jours

La collision entre un camion-remorque et un camion-citerne à la hauteur de Mbuba, à quelques kilomètres de la cité de Kisantu dans la province du Kongo central, dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 octobre 2018, et l’explosion qui s’en est suivie a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes ainsi que de nombreux blessés dont le bilan dans la matinée du dimanche 7 octobre 2018 se présente comme suit : 20 personnes décédées sur le site de l’accident ; 101 personnes admises à l’Hôpital St Luc de Kisantu dont 19 y sont décédées ; 02 personnes ont été admises à l’Hôpital de Sonabata. A ce stade, indique le communiqué du ministère de la Santé, le bilan total de la catastrophe est donc de 39 personnes décédées et de 84 blessés qui ont tous été transférés à Kinshasa.

« En ce moment particulièrement douloureux pour le peuple congolais, le président de la République présente ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées et formule ses vœux de prompt rétablissement aux blessés », indique un communiqué officiel de la présidence de la République, qui ajoute que le Chef de l’Etat instruit le Gouvernement de la République de prendre des mesures appropriées d’encadrement de la population et de prise en charge digne des funérailles des personnes décédées et celle des soins des blessés.

En attendant des conclusions de l’enquête devant établir les circonstances de ce drame et les éventuelles responsabilités, le président de la République appelle la nation toute entière à la compassion et à la solidarité. Il vient d’ordonner à cet effet un deuil national de trois jours.

A en croire le ministère de la Santé, les blessés transférés à Kinshasa ont été admis dans les structures hospitalières suivantes : Clinique Ngaliema, Clinique universitaire de Kinshasa, Hôpital général de référence de Kinshasa (ex- Mama Yemo), Hôpital de l’Amitié Sino-congolaise, Hôpital de Monkole, Hôpital du Cinquantenaire et Hôpital militaire du Camp Kokolo.

Les ambulances mobilisées ont effectué trois rotations dont la dernière a eu lieu  dimanche 7 octobre 2018 à 6h30 du matin et la liste des personnes décédées est disponible à l’Hôpital Saint Luc de Kisantu. La liste complète des malades transférées à Kinshasa est  au Ministère de l’Intérieur et Sécurité ainsi que du Gouvernorat de la Province du Kongo Central. Les numéros ci-dessous sont mis à la disposition du public pour permettre aux familles d’obtenir des informations sur le lieu d’hospitalisation et l’état de santé des blessés admis dans les structures hospitalières de Kinshasa : Ministère de l’Intérieur et Sécurité : Mr John Ilunga 0999970302 ; Mr Meschak 0820789727 ; Ministère de la Santé : Dr Innocent Kakese 0811345506 ; Police nationale congolaise : Permanence 974221035 ; Communication 0815075067.

Les condoléances de la Monusco

Dans une déclaration de la porte-parole de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo suite à l’accident meurtrier de la route à Mbuba, parvenue au Journal L’Avenir, la  MONUSCO dit avoir appris avec consternation qu’un accident de la route impliquant un camion-citerne près de la ville de Kisantu (Kongo central) avait entraîné la mort des dizaines de personnes. Une centaine de blessés est également à déplorer.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui, présente ses condoléances aux familles des victimes. Elle a également offert le soutien de la MONUSCO au Gouvernement de la République démocratique du Congo afin d’apporter une assistance rapide aux blessés. Neuf ambulances de la Mission sont en route pour l’hôpital Saint-Luc de Kisantu, afin de procéder à des évacuations médicales. Un soutien additionnel pourra être apporté suite à l’évaluation des équipes déployées sur place.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse