Mort à 90 ans: Bambulu Benoît alias Papa Imana inhumé dimanche dernier à Kinkole

par -
0 637
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le jour de son inhumation était un jour de fête pour ses 8 enfants encore en vie, ses nombreux petits-enfants, les maraîchers de N’Djili Brasserie, les imaniens ainsi que les amis et connaissances de la famille.

Parce que papa Benoît était un homme extraordinaire. Né en 1926 aux environs de Luozi au Bas-Congo, Papa Benoît une fois à Kinshasa devient supporter de Imana Matiti Mabe sous le règne du président Bilaf. Très vite il est nommé chargé des « bilongo » ou gris-gris et traverse régulièrement le fleuve pour aller contacter les marabouts et autres féticheurs de l’autre rive du fleuve Congo. Il a eu du succès auprès des imaniens et le président Bilaf en a fait un allié sûr.

Papa Biambalu était un célèbre maçon doublé de bon viveur. Il adorait la bière.

Mais au fil des jours, il changea d’avis et de vie. Il renonça à construire des immeubles pour s’adonner aux travaux champêtres et au jardinage. Ses neveux Bazo Banakina et Jonas Batangua l’aidaient sans cesse en lui offrant régulièrement d’étancher sa soif. Et pour l’encourager dans sa nouvelle vocation d’agriculteur, ils lui permirent d’acquérir des espaces à N’Djili Brasserie où il cultivait des dizaines de plates-bandes. Chaque jour, il vendait des légumes et pouvait boire…Il rentrait ivre mais sans souci. Les jeunes de N’Djili le ramenaient jusque chez lui. A sa mort, la chorale et tout le quartier a dansé et bu sans vergogne. Son cercueil fut aspergé de bière. Les vieux imaniens, les jeunes des équipes Canon de 13 l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure au cimetière de Kinkole. Il est mort et fut enterré comme il avait vécu c’est-à-dire dans la gaité, la chanson, l’amour et le partage. Que son âme repose en paix au pays du non retour.

(Fernand Mukaku Lalabi-Muke)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse