Morosité dans le secteur de la publicité, Stroveli Yondo: «Rien ne va dans l’entreprenariat privé en Rdc »

par -
0 595
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La situation politique en République démocratique du Congo, caractérisée par le retard pris dans la conclusion des arrangements particuliers en vue de la nomination d’u nouveau gouvernement dirigé cette fois-ci par le Rassemblement, n’est pas de nature à rassurer les investisseurs congolais, surtout ceux du secteur de la publicité d’affichage. Dans ce contexte de morosité, les moins forts n’ont pas d’autres choix que de fermer, pendant que les autres multiplient les stratégies pour tenter l’impossible.

C’est dans ce sens que M. StrovelyYondo Mazele, Gérant de l’entreprise « Odnoy Affichage », qui est membre de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), est venu presqu’en sanglot dans les locaux du Journal L’Avenir, pour lancer un cri d’alarme et interpeller les autorités du pays, mieux la classe politique du pays. Pour lui, la situation économique de la Rd Congo  est en asphyxie et les petites et moyennes entreprises ont du mal à nouer les deux bouts du mois. Et tous les secteurs de la vie nationale, sont touchés.

D’entrée de jeu, il déplore et avance que  dans le secteur qui est le sien, la publicité d’affichage, rien ne marche. « Tout tourne au ralenti. Les pertes sèches sont énormes et démesurées. Dans cette mise, il suffitpour cela, de faire un tour, même de fortune, à travers la ville de Kinshasa pour s’en rendre compte. Plus d’un observateur averti ne sera plus qu’édifié. De nombreux panneaux publicitaires sont dépourvus des affiches », dit-il.

Inconsolable face à la situation que lui et ses collègues du secteur de la publicité traversent présentement, M. StrovelyYondo Mazele se fait le défenseur du peuple et plaide auprès des politiciens congolais tant de la Majorité Présidentielle que de l’Opposition politique, afin qu’ils puissent avoir le souci des agacements de la population congolaise qui souffre.

Soulignons que de son circuit d’évolution, M. Strovely Yondo Mazele estime qu’il est plus que temps pour que les politiciens congolais transcendent leurs querelles subtiles. Et ce, en mettant en application l’accord du 31 décembre 2016 qui, à ses yeux, démontrera à suffisance qu’ils investissent aussi en songeant au social de la population congolaise. En d’autres termes, confirmer que leur démarche ne consiste qu’à ne prendre en compte que l’intérêt du peuple congolais. Pour l’heure, cette dernière se sent plus que meurtrie par tout ce qui se passe dans son entourage. Et le film tel qu’il lui est présenté pousse au désespoir.

En définitive, M. Strovely Yondo Mazele croit dur comme  fer, que les politiciens congolais feront amande honorable en ne regardant, cette fois-ci, que dans la direction qui mène  à l’intérêt supérieur du peuple congolais. Les politiciens congolais appelés à reconnaître et admettre que les sociétés qui œuvrent dans le secteur de la publicité, ont derrière elles beaucoup trop de charges à surmonter, que laisser pourrir la situation, ne soulagera personne. Cet état de choses ne peut nullement contribuer au développement de la République Démocratique du Congo. Bien au contraire. Que chacun fasse preuve d’amour patriotique et privilégie avant tout l’intérêt du peuple congolais.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse