Après la publication de l’ordonnance d’investiture

par -
0 1070
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

CENI : le bureau affiche complet

*L’Assemblée nationale a entériné, lundi 16 novembre, la désignation de Pierrette Mwenze, à la questure de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Elle remplace à ce poste, Chantal Ngoy Tshite, membre du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR), parti politique qui s’est auto-exclu de la Majorité présidentielle. Avec la publication de l’ordonnance d’investiture, le bureau de la Centrale électorale affiche enfin complet

*Pour l’instant, tout le monde attend la signature de l’ordonnance de convocation du dialogue par le Président de la République, pour aboutir à un calendrier électoral global susceptible de satisfaire tout le monde. A part le calendrier électoral consensuel, un autre défi et non de moindre demeure le fichier électoral qui pose énormément problème et qu’il faut à tout prix reconstituer

C’est tard dans la soirée d’hier lundi que le Président de la République a signé une ordonnance d’investiture de trois membres du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il s’agit de Corneille Nangaa, Norbert Basengezi et Pierrette Mwenze, respectivement président, vice-président et questeure. Cette ordonnance d’investiture a été signée après que l’Assemblée nationale, lors de sa plénière d’hier, ait entériné la désignation de Pierrette Mwenze, à la questure de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Elle remplace à ce poste, Chantal Ngoyi Tshite, membre du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR), parti politique qui s’est auto-exclu de la Majorité présidentielle. Avec ce choix opéré par la Majorité présidentielle, le bureau de la Centrale électorale affiche enfin complet. Disons que cet entérinement est intervenu une semaine après celui des nouveaux président et vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Naanga et Norbert Basengezi.

Il sied de souligner que l’entérinement de la candidature de Mme Pierrette Mwenze est intervenu, après que les hauts cardinaux de la plate-forme présidentielle convoqués hier lundi en mode d’urgence, pour une réunion stratégique du bureau politique élargie aux alliés du PALU et autres personnalités indépendantes, se soient prononcés à cet effet. Selon notre reporter sur place, tous ont répondu présent à l’invitation du Secrétaire général de la structure, Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Pour le député Joseph Kokonyange, vice-président de cette plate-forme, il s’est agit d’une réunion concernant le dossier brûlant politique de l’heure. « Entant que bureau politique, on devait se réunir pour échanger concernant tous ces dossiers là. Pour le dialogue, vous connaissez la position de la Majorité, nous la soutenons tous avec toute énergie, nous attendons que l’ordonnance sur la convocation soit signée », précise-t-il.

Comme nous l’avons ci-haut indiqué, cette réunion a permis au Secrétaire général de la Majorité présidentielle, de communiquer aux membres du bureau politique le nom de celle qui doit remplacer la MSR Chantal Ngoyi Tshite au poste de Questeur de la CENI. Après l’entérinement de sa candidature, les yeux des uns et des autres restent rivés sur le Président de la République, qui doit signer une ordonnance d’investiture.

Avec ce choix opéré par la Majorité présidentielle, le bureau de la CENI désormais complet. Ce qui va permettre à cette institution d’appui à la démocratie de s’occuper de plusieurs défis qui jonchent son chemin, notamment l’épineuse question de l’organisation des élections en Rdc. Mais bien-avant, il va falloir que le Président de la République signe une ordonnance de convocation du dialogue, afin de permettre l’adoption d’un calendrier électoral consensuel.

Qui est Mme Pierrette Mwenze ?

Agée de 50 ans, elle est originaire de la province de Haut Lomami, de l’ethnie Baluba Kat. Elle est licenciée en droit de l’Université de Lubumbashi en 1991 et a reçu plusieurs formations en lobbying à l’Union européenne, en Droit des étrangers en Belgique, en diplomatie à la Cour pénale internationale (CPI).

Comme expérience professionnelle, elle a été magistrate débout de 1992 et 1995, magistrate assise de 1995 à 1995. De 1999 à ce jour, elle était conseillère Juridique à l’Ambassade de la République Démocratique du Congo au Benelux et en charge des dossiers de la Cour Pénale Internationale (CPI), de la Cour Internationale de Justice, de la Cour d’arbitrage de l’adoption internationale et de la protection consulaire. Chancelière à l’Ambassade de la Rd Congo de février à novembre 2009. Elle parle très bien le Français, bien l’Anglais et le Tshiluba, très bien le Swahili, le Lingala et le Kiluba. Elle a aussi une connaissance très avancée en informatique.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse