Monusco : le général Baillaud a fait ses adieux

par -
0 647
une vue de commandant adjoint de la Monuscode en rdc, le général Baillaud
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est hier lundi 18 juillet qu’a eu lieu la cérémonie officielle de remise de médaille de mérite au quartier général de la Monusco, à Kinshasa. Le commandant adjoint sortant de la Force de la Monusco a, à cette occasion, affirmé que sa contribution au maintien de la paix en Afrique se prolongera « dans d’autres circonstances et sous d’autres formes ». Il quitte la Rdc après trois années de service, exprimant sa gratitude aux autorités congolaises et au peuple congolais. 

Le général Jean Baillaud, commandant adjoint de la Force de la Monusco a terminé sa mission en République démocratique du Congo, après trois ans de service. C’est hier lundi 18 juillet dans la matinée qu’une cérémonie solennelle a été organisée en son honneur, au quartier général de la Monusco à Kinshasa. C’était en présence de l’ambassadeur français en Rdc, Alain Remy, et des officiers supérieurs des Forces armées de la Rdc.

Cette cérémonie a débuté par la parade militaire superbement exécutée par le contingent ghanéen de la Force de la Monusco. Une minute de silence a été ensuite observée par l’assistance, pour honorer la mémoire des casques bleus des Nations Unies qui se sont sacrifiés et ont trouvé la mort dans des champs de bataille en Rdc, au nom de la paix.

Après que le général Baillaud ait passé les troupes en revue, place était laissée aux allocutions. La première, celle du lieutenant général Amuli, chef d’Etat-major et renseignements des Fardc. Il a rendu des hommages « mérités » au général Jean Baillaud, qui, affirme-t-il, « a exercé ses devoirs avec détermination et dévouement dans le cadre de la mission des Nations Unies en Rdc.

Il l’a également félicité pour avoir œuvré dans la perspective de la consolidation de la paix en faveur des populations congolaises. « Soyez rassurés que le peuple congolais et nous, compagnons d’armes, n’oublierons jamais le travail que vous avez abattu en Rdc », a indiqué le général Amuli, au commandant adjoint sortant de la Force de la Monusco. Il a enfin réitéré les remerciements des Fardc au général Baillaud, lui demandant d’être l’interlocuteur valable de la Rdc partout où il se rendrait.

Le commandant de la Force de la Monusco, le lieutenant général Mgwebi a aussi prononcé son allocution (en anglais) avant de procéder à la remise des médailles de mérite ainsi que des cadeaux des Nations Unies au général Jean Baillaud.

Le général Baillaud plaide pour la reprise de la coopération entre la Monusco et les Fardc

Dans son mot de remerciement, le général Baillaud a salué le sacrifice des officiers, sous-officiers et soldats onusiens « qui ont donné leurs vies en tombant aux combats, en particulier à Kibati, Kiwanja et Eringeti, face au M23 et à l’ADF… ». « Je suis très reconnaissant à l’égard des Nations Unies de m’avoir permis d’exercer ces responsabilités à la tête d’une force de 20.000 casques bleus à notre arrivée en août 2013, dans la plus grande des missions de maintien de la paix des Nations Unies », a-t-il souligné.

Il a aussi exprimé sa reconnaissance et sa gratitude aux autorités et à la population de la Rd Congo.

Il s’est dit impressionné par la générosité et la résilience des populations de l’Est de la Rdc. « C’est pourquoi, je crois sincèrement à leur capacité et volonté de vivre ensemble dans la paix, malgré les tensions bien réelles… Je suis aussi le témoin sur le terrain et dans la forêt, du courage et du sacrifice des Fardc dans les combats très difficiles contre l’ADF… », a déclaré le général Baillaud.

Il affirme que pour lui, la reprise de la coopération entre la Monusco et les Fardc est primordiale et l’une des conditions de la réalisation des objectifs attendus du désarmement et de la neutralisation des groupes armés les plus criminels comme l’ADF, mais aussi les FDLR, etc. Cette coopération, souligne-t-il, doit s’exprimer avec conviction et détermination dans un processus dynamique et dans un cadre global, dans le respect des règles en vigueur et du droit.

« Ma contribution au maintien de la paix et au développement de la paix et de la sécurité en Afrique se prolongera certainement en d’autres circonstances ou sous d’autres formes », a dit le général Baillaud. Il a en outre assuré sa confiance en la capacité des responsables de la Monusco, sous le leadership du représentant spécial du secrétaire général Maman Sidikou, de poursuivre avec la même énergie et la même détermination, l’appui des efforts des acteurs des institutions congolaises « et donner aux jeunes générations l’avenir qu’ils méritent dans un si beau pays ».

(Lepetit Baende   )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse