Mois de juin en culture !

par -
0 602
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans divers endroits de la ville de Kinshasa, la fête de la musique a été célébrée. Partant de la Place de la Gare en passant par le Centre Wallonie Bruxelles et en chutant sur l’Institut Français de Kinshasa, Halle de la Gombe,… aucun centre culturel sérieux n’a voulu loupé cette occasion de fêter l’Art majeur en République démocratique  du Congo.

Trois artistes  ont été à l’affiche de la Halle de la Gombe pour ce 21 juin. 2016. Il s’agit ; de Jacques Tshimankinda le père fondateur de la rythmique folbloues. Lui qui est avant tout un rappeur, puis se tourne vers le Rnb avant de créer son propre style qu’il surnomme le folblues, qui le mixe du folklore luba et du blues américain. Présenté comme grand bluesman de Kinshasa Tshimankinda a eu l’opportunité de jouer avec le regretté François Mantuila peu avant sa mort, lors du Jazzkif 2010.

Soul Kitchen, groupe composé de huit jeunes, qui apporte une dimension nouvelle à la musique congolaise avec  un stule melant bossa nova et sonorités afro-américaines. Son directeur artistique Serge Mulambu a collaboré avec des artistes de grande renommée. Après une première partie réussie de FredKabeya en 2015, Soul Kitchen enflammera à nouveau la scène de la Grande Halle.

Et le tout dernier pour cette fête de musique ; c’est DJ Amaroula Mister la Banane. Il a fait ses débuts au night-club « Le Tunnel » en 2007, puis au Afrodisiac en 2009, il est actuellement DJ redisent au l’un des Nights le plus mouvementé de la capitale « Le Klubb ». Invité  au festival des grillades de Kinshasa et de Lubumbashi, avec à la clef un hymne, en 2013, 2014, 2015 et l’édition en vue 2016,  DJ Amaroula a presté à côté  des grandes stars de la chanson africaine telles que : Koffi Olomide, Fally Ipupa, Fabregas, Espoir 2000. Sur scène, il se démarque aussi par des danses et son style « sakuba », qui est le mélange du ndombolo, afrobeat et coupé décalé.

Cinéma

Mercredi 22 juin ; « La Montagne Magique », drame  tournée en 2015 de 1h25, qui raconte la biographie d’Adam Jacek Winker, qui travers près d’un demie siècle d’histoire. Polonais refugié à Paris dans les années 60, sa vie aventureuse prend un tournant radical dans les années 80. Se rêvant chevalier du 20ème  siècle, Jacek quitte la France pour combattre les soviétiques aux côtés du commandant Massoud en Afghanistan.

Le 24 juin, c’est le tour du film consacré au célébrissime cacheur albinos Mwimba Texas dénommé « Catch et albinisme ». Réalisé par Soizic Sanson, « Mwimba Texas- Catch et Albinisme » retrace la carrière de ce personnage qui a évincé les pratiques fétichistes du ring pour ne laisser la place qu’à la force physique et technique. Avec ses multiples prises de soumissions, Mwimba a, non seulement, révolutionné ce secteur dans son pays natal, RDC, mais également, contribué ardemment à changer la perception des personnes vivant avec l’albinisme.

Le 29 juin, clôture du Festival du cinéma au féminin ( CINEF). Pendant près d’une semaine, l’Association des femmes cinéastes congolaises ont proposées aux amoureux de la 7ème art un cocktail des films venus d’ici et d’ailleurs avec la présence de certains acteurs de marque tels que Ismael, Kadi Jolie, dont la marraine est pour cette 4ème édition, Barbara Kanam. La Place 7ème rue a été chaque soir envahi par les kinois et pour la boucle, la Halle de la Gombe sera à l’honneur.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse