Moins de 48 heures après l’attaque de l’aéroport de Goma: Trente-deux assaillants arrêtés et présentés au public

par -
0 613
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Célestin Kambale Malonga, c’est le chef des bandits armés qui a tenté de déstabiliser la ville de Goma dans la nuit du 1er au 2 juin dernier. Arrêté avec 32 autres personnes, cet homme, auteur de plusieurs insurrections et participations dans plusieurs mouvements rebelles, environ 40 ans, est actuellement à la tête de l’Union des Patriotes Congolais pour la Paix (UPCP). Président de ce parti politique prétendument notarié à Goma, il n’a pas tremblé pour confirmer au Gouverneur de province que c’est lui qui est l’auteur de la tentative de déstabilisation de la ville touristique.

« Nous avons des raisons. Nous avons eu des revendications auprès du Gouvernement central depuis le RCD/Goma », a indiqué Célestin Kambale. Mais les experts de la situation politico-militaire de la région des Grands Lacs se rendront vite à l’évidence que cet assaillant raconte des bêtises. Présentant la situation au Gouverneur du Nord-Kivu, le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise a laissé entendre que 6 armes AK47, plusieurs munitions et autres faits militaires ont été récupérés.

A en croire le Général divisionnaire adjoint, les enquêtes se poursuivent pour démanteler ce grand réseau. « La ville a été mise à sac par des inciviques qui ont été regroupés dans une bande commandée par un certain Kambale. Il n’est pas dans son premier coup. L’enquête continue pour les autres qui sont encore en cavale. Parce qu’il y a encore un autre chef des opérations pour lequel nos services sont encore à ses trousses », informe-t-il.

Le Gouverneur a félicité le travail réalisé par les services de sécurité. Il a rassuré qu’il appartient à la justice de les juger. « On a lancé des investigations et en moins de 48 heures, on est tombé sur 42 personnes. Au niveau du Gouvernement provincial, nous allons faire de sorte que toutes ces personnes soient remises entre les mains de la justice et qu’elle établisse les responsabilités de chacune d’entre elles ».

Le Baraza la wazee et la communauté Nande haussent le ton

Dans une déclaration rendue publique hier à Goma, le Baraza la wazee condamne avec la dernière rigueur ces actes ignobles, prémédités pour déstabiliser la province qui à peine est en train de se relever de la misère des dernières guerres. Il exhorte toute la population de ne point prêter oreille à tous ces aventuriers et rebelles assoiffés de sang. «Tous unis comme les cinq doigts de la main nous gagnerons la guerre de la paix. Nous demandons que la justice soit faite et que le procès soit ouvert au public pour que la vérité puisse éclater », indique Maître Pierre-Georges Fataki Luhindi du Baraza.

Et d’ajouter que par ailleurs, ces brebis égarées n’engagent que leurs personnes. Le Baraza félicite, autant qu’il encourage les services de l’ordre pour avoir déniché tous ces bandits et pour tout le travail qu’ils font pour traquer de près ou de loin tous ceux qui ont prêté main forte à ces bandits. « Nous invitons le peuple de dénoncer tous les complices où qu’ils soient pour qu’ils soient châtiés. La vérité gagnera ».

Pour leur part, les membres de la communauté Nande, ont condamné les actes odieux commis en ville de Goma par un groupe des bandits piloté par un certain Kambale Malonga, récidiviste, actes qui n’engagent que leurs auteurs. « Nous lançons un message de compassion à toute la population de Goma dont le moral a été fort perturbé par ces événements malheureux. Félicitons et encourageons le Gouvernement provincial du Nord-Kivu, les FARDC et les services, pour leur réaction prompte qui a permis de maîtriser la situation et rétablir la paix sur l’étendue de la ville. Nous réclamons que la justice soit diligemment faite et que toute personne réponde de ses actes », a martelé Mathe Geconie de la communauté Nande.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse