Moanda en insécurité: Le député Emmanuel Mbwela lance un appel au Gouvernement

par -
0 820
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’insécurité prévaut dans la cité de Moanda, à la côte ouest de la République Démocratique du Congo. C’est le député national élu de la cité qui l’a fait connaître à la représentation nationale, hier jeudi 23 avril 2015, dans une motion d’information. Emmanuel Mbwela s’inquiète de la situation d’insécurité et de tuerie à balle réelle de la population de sa circonscription électorale.

Approché par la Rédaction du Journal L’Avenir, il a expliqué qu’à Moanda, il y a une situation d’attente, parce que ce n’est pas une situation actuelle. « Depuis longtemps, nous avions décrié l’insécurité à Moanda il y a deux ans passés. Et quand vous comptabilisez le nombre de morts, il avoisine la trentaine de personnes et en plus, il y a même des disparus. Donc, un Monsieur qui sort de chez lui et qui n’est plus revenu », déplore le député national. Cette situation, dit-il, indigne les habitants. La population s’en remet à l’autorité provinciale pour mettre fin à cette situation qui dégénère de plus en plus, du fait de la militarisation de la cité, avec sa base militaire de Kitona.

Il affirme que c’est depuis l’année passée qu’il avait décrié la situation et qu’il avait été mal compris par les autorités locales à Moanda. Mais à ce jour, c’est le contraire et la situation est décriante par les mêmes qui, hier, ne le croyait pas. En plus, en 7 jours seulement, plus de 7 morts signalés, soit un mort par jour. « La situation qui s’est passée le vendredi 17 avril interpelle. Une dame et son mari ont été agressés par neuf militaires bien identifiés, puisqu’ils étaient en tenues de l’armée et puis avec des armes. Ils sont entrés pour dire qu’ils ne voulaient rien prendre, mais ils étaient simplement en mission », déclare le député. Et de s’interroger, de quelle mission les militaires ont-ils pour exécuter les paisibles citoyens de sa cité côtière de Moanda ? Pour lui, il y a des gens qui les ont injectés à Moanda pour tuer la population, d’autant plus que la pauvre femme a essayé en vain d’appeler la police. Cette dernière, affirme le député Emmanuel Mbwela, est incapable de se déplacer faute de carburant, alors qu’elle a crié au secours depuis 1 heure du matin jusque 3 heures et que cet infortuné de son mari pouvait être sauvé malgré la mesure de sécurité à Moanda.

« Curieusement, on appelle la police, elle dit, non ! Nous n’avons pas de carburant comme d’habitude », vocifère le député national qui souligne que si la police ne pouvait pas utiliser d’autres moyens comme la moto pour sauver la vie de cet homme en détresse avec sa femme peu avant de rendre l’âme. Il s’inquiète du fait que Moanda, petite cité facilement maîtrisable par les services de sécurité au bénéficie de la population, alors qu’elle est entourée de deux grandes bases militaires, notamment celle de Kitona de bout en bout, il y a la base navale à l’embouchure du fleuve Congo. Il s’indigne du fait que ces gens-là (Ndlr Militaires) opèrent dans le calme et font n’importe quoi dans cette cité sans être inquiétés. Pour lui, il ne comprend pas cette situation qui présage une complicité entre les autorités locales quant à ce, en ce y compris les autorités provinciales qui ne fournissent aucun effort. C’est alors qu’il en appelle à Kinshasa pour mettre fin à cette situation d’insécurité et rappelle à l’ordre les autorités locales de la cité de Moanda.

Par ailleurs, hier jeudi 23 avril 2015, deux autres personnes ont succombé, à en croire les sources du député national, qui ont été abattues dans leur propre maison. « Au moment où je vous parle, le papa des victimes est dans un hôpital sur le lit d’opération en train d’être suturé, parce qu’ayant reçu une balle dans l’abdomen. Ce n’est pas le banditisme, plutôt les militaires bien identifiés, en armes et uniformes et le matin à 9h pendant que la population manifestait, les militaires ont tiré à bout portant tuant un autre jeune garçon et je compatis avec la population victime », a-t-il conclu.

(Pius romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse