Mme. Véronique Muya Diese : « La parité est une complémentarité»

par -
0 462
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Clôture du mois de la Femme

Mme.  Véronique Muya Diese : «  La parité est une complémentarité»

« Appliquons la parité entre l’homme et la femme maintenant dans la paix pour un développement durable d’ici 2030 ». Tel est  le thème adopté pour la journée internationale de la femme  en République démocratique du Congo. Ce thème émane du ministère du Genre,  Famille et Enfant. Il vise à conscientiser la société sur l’importance  de l’apport de l’autre. Que l’un ne puisse pas sous-estimer l’apport ou le savoir-faire de l’autre, et vice-versa. Simplement, parce que chacun a besoin de l’autre.

C’est donc, dans cette logique Mme.  Véronique Muya Diese, kinésithérapeute à l’hôpital De  Haes,  s’est confiée à notre micro pour expliciter sa pensée sur ce thème, combien riche et capital, développé tout au long de cette année ».

  « La parité est comme l’égalité pour moi.  J’aime beaucoup plus voir sur le plan divin.  Et donc, sur ce point, nous sommes tous crées à l’image de Dieu. C’est ça d’ailleurs qui me pousse  a confirmé qu’on est pareils. Ce que m’homme ressent, moi aussi, je le ressens. Il réfléchit, moi aussi je réfléchis. Nous sommes opposés que par le sexe. En bref,  ce que l’homme peut faire, la femme aussi peut y arriver. Et  la parité dont il est question ici, se situe sur le plan professionnel. On n’a pas de limite dans la vie professionnelle », a indiqué cette kinésithérapeute.

Pour elle, le thème de cette année interpelle la société de ne pas rester égoïste, ni de chanter « parité »,  tout en croisant les bras. Mais plutôt de l’appliquer, surtout dans la vie professionnelle.

« La parité n’est pas une arme de vengeance contre l’homme. Parce que nous savons tous comment la femme vivait aux années passées. Elle n’était pas considérée. Et là- où étaient les hommes, la femme ne pouvait même pas parler. Pourtant, c’est elle, qui est la source de la principale de la vie humaine. Elle existait, mais comme si elle n’existait pas. Et aux années 40,50, la femme n’occupait pas de poste de responsabilité. Aujourd’hui, la situation de celle-ci  beaucoup évolué.  Elle est dans tous les postes de responsabilités. Et donc, j’affirme que tous ses efforts ont payé pour qu’elle retrouve là-où elle est aujourd’hui.  Elle est présente dans tous les domaines de la vie.

Au commencement, Dieu a créé  la femme pour venir compléter l’homme et vice-versa. Et justement pour ces raisons que la Bible affirme que la femme est une vraie aide semblable et incontournable de l’homme. « Maintenant que le monde a su notre importance, la nécessité de notre apport, notre savoir-faire dans le monde, la femme doit se maintenir et se saisir de toutes les occasions que la société lui offre », a renchéri cette kinésithérapeute de formation.  

Enfin, conclut-elle, « De ce thème, j’ai retenu  que la vie sur la terre, est une  éternelle complémentarité entre l’homme et la femme. Ceci doit également se remarquer dans la vie professionnelle. Les deux êtres sont capables d’entreprendre n’importe quelle activité. Et en famille, les parents doivent donner la chance à tous les enfants d’aller à l’école. Autant on  le fait pour les garçons, on doit le faire pour les filles pour un développement inclusif du pays.  On a besoin de tout le monde. Et la Congolaise est appelée à connaitre ses droits  et  devoirs afin de mieux se comporter dans la société ».

( Gladys longo/stagiaire Upn. )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse