Mme Anastasie Falanga Manteke: « Etre veuve n’est pas peu de chose…»

par -
0 450
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Ce n’est pas peu de chose pour une femme qui perd son mari après avoir passé de nombreuses années ensemble. Est-il que c’est Seul Dieu, le Maître de la nature, qui en a la décision finale. Nous, en tant qu’humains, nous ne pouvons que louer et respecter cette loi de la nature. Car, nul ne peut en décider autrement si l’Eternel a déjà apposé sa signature. Même les Médecins les plus doués du monde ne peuvent rien si ce n’est que se courber à la volonté de l’Eternel », ce sont là d’entrée de jeu, la substance de ce que nous avons pu recueillir dans le cadre de notre mini-enquête lancée sous le thème « comment les veuves des musiciens et des hommes politiques vivent ce moment après le décès de leurs époux », auprès de Mme Anastasie Falanga Manteke, connue sous le sobriquet de « maman mapasa », résidant au quartier 1 (environ  du marché de la Liberté) dans la commune de Masina. Elle est veuve depuis plusieurs années. Son mari, Gembo Mafwila Ku Mbundu alias Petit-à-Moi était un artiste-musicien bien connu à Kinshasa vers les années 1988. Tête d’affiche de l’orchestre « Scania Musica », il est décédé à Kinshasa laissant ainsi une veuve et plusieurs orphelins.

Et d’ajouter : « Ce n’est pas vraiment peu de chose – je l’ai ressenti et continue encore à le ressentir jusqu’au moment où nous parlons bien que plusieurs années nous sépare de la mort de papa de mes enfants- que de voir un homme avec qui vous avez partagé la grande partie de votre vie vous quitter brusquement pour ne plus revenir. Si cela pouvait ressembler à un voyage, je serai là en train de me dire qu’un jour où l’autre après avoir accompli la mission pour laquelle il avait effectué le voyage, mon mari me reviendra mais hélas. Cela est une chose impossible et impensable.

Ce que je vous dis, vient vraiment du fond de mon cœur simplement parce que j’aimais beaucoup mon mari qui était un homme serviable qui ne voulait surtout pas que je puisse manquer de quelque chose. Cet amour que nous partagions ensemble a fait qu’avec la volonté de l’Eternel nous avons eu quatre fois de suite des jumeaux qui, aujourd’hui, sont devenus de grandes dames, de grands messieurs. Cette peine que j’endure est le fruit de notre amour mutuel. De cela, je me suis dit que jusqu’à ma mort, je ne chercherai plus à cohabiter avec un homme car, en le faisant, je briserai les liens qui m’unissaient avec le défunt d’autant plus que le jour de sa mort et devant sa dépouille j’avais juré ne pas donner mon corps à un autre ici sur la terre ».

Certaines veuves se méconduisent à l’exemple de « Bisalela »

Il y a lieu cependant de dire que certaines femmes profitent de cette circonstance pour vite se nouer des nouvelles relations et continuer la vie comme si de rien n’était. L’exemple le plus patent est celui que décrit Franco Luambo Makiadi dans sa chanson intitulée « Bisalela ». Une femme qui, avant la fin de la semaine même du deuil de son mari s’est remariée à la surprise générale.

Ce sont des choses qui arrivent, a fait  remarquer Mme Anastasie Falanga Manteke,  qui dit : « Cela arrive de temps en temps  dans le contexte de la vie que mènent les stars. Les mariages se font et se défont pendant les deuils. Souvent, dans pareilles circonstances, on a vu des gens qui ne viennent au deuil non pour accompagner la veuve dans la souffrance qui vient de frapper à la porte de la veuve mais plutôt pour la lorgner  et lui promettre monts et merveilles. Et la femme, dans sa naïveté ne saura que répondre par l’affirmatif avant de se rendre plus tard compte de la fourberie dans laquelle elle s’est laissé emporter or, être veuve n’est pas peu de chose. Vous supporterez des vagues qui viendraient de partout. Il faut savoir tenir bon ».

Devenue la risée de tout le monde, à l’exemple de « Bisalela » cette veuve aura tout perdu de sa crédibilité tant du côté de ses proches que de la société toute entière.

Il semble que c’est cela aussi l’autre manche de la vie !

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse