Ministères du Budget, des Finances et de la Fonction publique: La Société civile pour la prise en compte des besoins de la population

par -
0 290
Des acteurs des OSC sectorielles suivant religieusement les explications d’un chef de division de la Fonction publique vendredi dernier/Ph. CENADEP
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Faire le monitoring des politiques du Gouvernement et en assurer le contrôle citoyen est une des missions de la Société civile. C’est dans cette perspective que s’inscrit le projet PARTICIPE (Projet d’appui et de renforcement des capacités pour les politiques publiques) financé par DFID (la Coopération britannique) sous la coordination de l’IRC (International Rescue Commitie) et mis en œuvre par les Organisations de la Société civile (OSC) dont le Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP).

Dans le cadre de ce projet PARTICIPE, l’Ong de la Société civile congolaise, le CENADEP, a eu à organiser une première analyse des lettres des missions des Ministères du Budget, des Finances et de la Fonction publique. Laquelle analyse a essentiellement porté sur la comparaison des priorités des lettres des missions d’avec les besoins prioritaires de la population.

A l’issue de cette analyse, des recommandations ont été formulées à l’endroit des décideurs pour que dans l’avenir, ces lettres de missions tiennent surtout compte des problèmes réels de la population. Et la deuxième analyse est en cours de préparation, et évaluera l’atteinte des résultats des lettres de mission en fonction des budgets qui ont été alloués pour leur mise en œuvre.

Dans cette continuité, le CENADEP a réuni vendredi dernier à Kinshasa, des délégués des Organisations sectorielles de la Société civile (OSC) œuvrant dans les secteurs des finances publiques et de la Fonction publique, pour une séance d’analyse des lettres de mission et des budgets alloués à leur exécution. Ce, dans le but de contribuer à la prise en compte des besoins prioritaires des populations par le Gouvernement congolais par une budgétisation conséquente.

L’objectif étant de renforcer les engagements des OSC thématiques dans le suivi des politiques publiques et l’exécution du budget de l’Etat, et de produire une analyse sur l’atteinte des résultats des lettres de mission sur base des budgets qui ont été alloués aux Ministères cibles. « Ici, nous sommes en train de faire une analyse sur la mise en œuvre du programme du Gouvernement 2015 – 2017. Cette analyse consiste à regarder si le financement des stratégies sectorielles correspond aux lois des finances de l’exercice 2015 et 2016. Et ce constat va nous permettre de regarder si le cadre des dépenses à moyen terme sectoriel correspond aux lois des finances des années 2015 et 2016 », a confié à la presse, le chargé des programmes de l’Observatoire des dépenses publiques (ODEP), M. Jacques Katshelewa.

Un autre participant, Me Didier Manga, secrétaire général du Syndicat des agents publics du Congo (SAPC-Asbl), organisation membre de la Société civile, a pour sa part expliqué à la presse la quintessence de cette rencontre en ces termes : « C’est la deuxième analyse que nous sommes entrain de faire avec le CENADEP. Lequel consiste à voir l’effet de la réforme de l’Administration publique. La première analyse, nous avons constaté que la réforme n’avait pas été bien sensibilisée. Parmi les recommandations, nous avons dit au Gouvernement de vraiment étendre la sensibilisation pour que cette réforme qui, d’une manière ou d’une autre, serait salvatrice pour les agents et fonctionnaires, puisse être comprise par ceux-là pour qui elle a été mise en place. Et nous avions constaté que timidement, il y a un léger changement quant à la sensibilisation et à l’intégration des bénéficiaires. Raison pour laquelle aujourd’hui, nous nous retrouvons encore  pour faire une seconde analyse en comparant ce que nous avions dit, et ce qui se fait et ce qui doit être fait dans les jours à venir. ».

Et de poursuivre : « Mais en gros, nous sommes entrain de dire que l’action du Gouvernement ne peut pas passer comme si elle s’exécute pour ceux qui gèrent. Mais non, c’est pour ceux qui sont gérés. C’est pourquoi, nous membres de la Société civile, sous la direction du CENADEP, avons jugé bon de réfléchir et de donner des propositions. C’est aussi un signal fort pour le Gouvernement qui sera investi pour dire que toutes les actions seront suivies de près par la Société civile et nous serons-là pour donner des suggestions et non seulement pour revendiquer. C’est la raison de notre présence en ce lieu, entrain de réfléchir de manière un peu plus impartiale, sans sentiment ni état d’âme pour trouver des solutions à donner à qui de droit. Et de notre côté, pour veiller que ce qui se fait dans les missions publiques puisse être dans le compte des agents de l’Etat en général ».

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse