Ministères de l’EPSP et de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat: Le conflit des compétences persiste et pénalise les ITI et ITP

par -
0 344
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un conflit des compétences couve avec persistance entre le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, MINEPSP et celui de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat, MINFPMA.  Après examen des préoccupations soulevées par le Ministre de la Formation professionnelle, le Premier Ministre Bruno Tshibala Nzhenze a mis en place une commission interministérielle, pour se pencher sur l’urgence. C’est notamment ce qui ressort de la note de la Primature, référencée n° CAB/PM/MDPM/OMD/2017/1823, du 02 octobre 2017.

A ce jour, l’effet positif de l’implication de l’autorité se fait encore attendre à la base. Il nous revient que les écoles techniques sont en difficulté, pour payer les bureaux gestionnaires de leurs juridictions respectives. Car l’EPSP ayant été servi au 1er trimestre, un climat malsain se constate d’ores et déjà. « Celui qui achète mal, achète deux fois », prévient un adage. Les Instituts techniques industriels (ITI), les Instituts techniques professionnels (ITP) et les écoles hybrides (celles incluant l’enseignement technique aux côtés d’autres sections), toutes alors ont le sentiment d’être rattrapés par cet adage. Car le MINFPMA ne baisse pas la garde.   

Le ministre de la Formation professionnelle, métiers et Artisanat croit aux institutions républicaines

Ci-après, un extrait de son discours du 6 janvier 2018, dans la commune de Masina, informant les responsables scolaires de la fin du conflit des compétences. L’autorité était-elle allé vite en besogne ?

Dénommé en 2016 Ministère de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat, ce dernier a hérité de l’actif et du passif du ministère de l’Enseignement technique et professionnel, ETP dont le Secrétariat général doté d’un Cadre et Structures organiques, des agents et cadres dûment transférés définitivement à cette nouvelle administration. Ici aussi, le fonctionnement était toujours difficile pour les mêmes raisons connues de tous.

Ce conflit des compétences entre le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, MINEPSP et celui de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat, MINFPMA a persisté depuis l’époque de mes deux prédécesseurs : il s’agit de l’honorable Sénateur Jean Nengbangba et du Ministre Guy Mikulu, jusqu’à mon avènement a la tête de ce ministère en mai 2017.

Etant donné que ce climat ne pouvait permettre au Ministère de traduire en actes concrets la vision du Chef de l’Etat, à mon avènement, j’ai saisi, comme mes prédécesseurs, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Bruno Tshibala Nzhenze, pour statuer sur ce problème crucial qui se posait dans le secteur important de l’Education. D’où, la création par lui d’une commission interministérielle composée des délégués des ministères et des experts indépendants provenant de : la Présidence de la République; la Primature ; du Ministère de la Fonction publique ; du MINEPSP, du MINFPMA, du Secrétariat général du Gouvernement.

Je salue en passant la qualité du travail abattu et d’une très haute facture, dépouillé de toute subjectivité, dont les membres étaient animés tous de l’intérêt supérieur de la jeunesse congolaise, en s’appuyant sur les documents tant nationaux qu’internationaux en matière de formation et d’enseignement techniques et professionnels.

La question fondamentale à la base de ce conflit et à laquelle la commission ad hoc devait répondre, était celle de fixer le Ministère du rattachement du Secrétariat général à l’Enseignement technique et professionnel dont les structures s’étendent du niveau central jusqu’aux niveaux provincial et local, c’est-à-dire des écoles techniques professionnelles et centres de formation professionnelle. La conclusion à laquelle la commission a abouti est que le Secrétariat général à l’ETP doit être rattaché au Ministère de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat, compte tenu du caractère indissociable entre l’enseignement technique et la formation professionnelle.

Cette conclusion a permis alors à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de régler définitivement ce conflit des compétences entre les deux ministères par sa lettre n° CAB/PM /MDPM/YBC/2017/3204 du 02/01/2018.

Désormais: 1.Toutes les écoles techniques, professionnelles et centres de formation professionnelle sont sous la gestion du Secrétariat Général de l’ETP au sein du Ministère de la Formation professionnelle, Métiers et Artisanat; 2.Toutes les activités ayant trait à l’enseignement et formation techniques et professionnels relèvent de la compétence du Secrétariat général de l’ETP ; 3. Le contrôle, la formation et l’évaluation dans les écoles techniques, professionnelles et les centres de formation professionnelle relèvent exclusivement de l’Inspection de l’Enseignement et formation techniques et professionnels.

Ainsi donc, le, calendrier scolaire 2017- 2018

en votre possession doit être respecté scrupuleusement.

 

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse