Ministère de l’Economie: Modeste Bahati présente Munga Bitshumu Akupendayi

par -
0 469
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis l’investiture du gouvernement Samy Badibanga, la journée de vendredi dernier était mise à profit dans plusieurs ministères afin de faire les remises et reprises. Au ministère de l’Economie, Modeste Bahati qui était ministre simple, a été élevé en ministre d’Etat. Entre-temps, il lui a été adjoint une vice-ministre qui doit l’épauler dans ce lourd travail. Mme Munga Bitshumu Akupendayi a été donc présentée aux agents et cadres de ce ministère.

« Je veux juste vous présenter ma collaboratrice, Mme Ngoma Akupendayi qui a été désignée par ordonnance du Président de la République, de même que moi », a indiqué Modeste Bahati, avant de lui assurer de sa franche collaboration, mais également de la collaboration de tous les collaborateurs. Et de renchérir qu’à tout moment, n’hésitez pas de vous servir de ces cadres. Et de souligner que nous avons connu des périodes où les cabinets s’enfermaient pour tout faire et oublier l’administration. Partout où j’ai eu à travailler, explique-t-il, c’est toujours avec l’administration, parce que nous les politiques nous passons, et c’est l’administration qui reste. Si nous voulons nous rassurer de la continuité des services et de la bonne tenue des dossiers et de l’archivage, il faut toujours travailler avec l’administration, conseille-t-il.

« Nous avons effectivement une lourde tâche », a reconnu la vice-ministre. Pour elle, il parait évident qu’une collaboration franche est très importante. Je mettrais tout en œuvre pour accomplir ma tâche et les différentes missions qui me sont confiées. Et ce, dans un souci de prospérité économique général et dans le souci de pérenniser toutes les activités économiques et la diversité économique du pays pour améliorer les conditions économiques et sociales su peuple, martèle-t-elle.

Un contexte international difficile

Il sied de souligner que ce gouvernement entre en action dans un contexte difficile où la production minière sur laquelle reposait la croissance, a fortement ralenti, et les exportations ont évidemment suivi la même tendance, alors qu’elles représentent 95 des recettes d’exportations.  La baisse des exportations réduit les échanges commerciaux, et impacte la balance des paiements. La conséquence logique est d’une part, la chute de nos réserves de changes, et d’autre part, la dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar américain.

En effet, les réserves de devises ont dangereusement baissé, passant de 1,744 milliard de dollars américains en 2013, à 881,3 millions USD au 5 décembre 2016, couvrant moins de quatre semaines d’importations.  Quant à la monnaie nationale, restée stable pendant les années de forte croissance, entre 2009 et 2015, elle a par contre connu une dépréciation de près de 35 en une année.

Ceci étant, nous ne pouvons laisser sous silence, d’autres facteurs qui ont joué en faveur de la présente crise, à savoir:  l’absence d’un programme formel avec les partenaires de Bretton Woods, qui nous a empêché de bénéficier des appuis budgétaires, pourtant prévus dans les différentes lois de finances successives depuis 2012 ;  la faiblesse du rendement fiscal, due aux insuffisances de la réforme de la TVA, et l’accumulation de la dette de l’Etat, aux entreprises qui l’ont payé en amont, situation qui a affaibli les opérateurs économiques;  la baisse des crédits à l’économie compte tenu des taux bancaires, élevés et variés, selon qu’ils sont en francs congolais ou en dollar américain et ce, malgré la baisse du taux directeur à 2, remonté à  7 à ce jour ; l’exécution du budget de l’Etat en violation constante de la loi de  finances publiques, en dépassement injustifié pour certains postes, avec une augmentation sensible des dépenses exceptionnelles et le secteur privé est lui étranglé par le non-paiement de la dette  intérieure, par la persistance des tracasseries, et la création de  nouvelles taxes dans des provinces. Quand aux entreprises  publiques, leurs réformes s’avèrent difficile à entreprendre.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse