Ministère de la Jeunesse et des Sports

par -
0 643
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au cours d’un échange le samedi 24 octobre à la Fikin

Denis Kambayi sensibilise sur le civisme sportif

Depuis qu’il est à la tête du ministère de la Jeunesse, Sports et Loisirs, Denis Kambayi ne cesse d’initier des échanges avec les différents milieux sportifs. Pas plus tard que le samedi 24 octobre, il a convié tous les jeunes sportifs à la Foire Internationale de Kinshasa ‘’Fikin’’ pour une cérémonie d’échanges.

Dès 11h00, puisque la manifestation était prévue d’abord à 10h00, puis à 12h00, dans tous les alentours et l’enceinte de la Fikin, l’on pouvait apercevoir de nombreux sportifs de différentes disciplines. Sur le lieu, l’on nota également la présence des dirigeants sportifs, des cadres techniques communément appelés entraineurs, des athlètes, des chefs coutumiers, des honorables députés nationaux, des mamans Nzango et du Pasteur Pascal Mukuna, sans oublier la jeunesse estudiantine.

Vers 14h00, l’esplanade était noire de monde. Finalement, c’est vers 14h00 que le ministre fit son entrée sous escorte impressionnante. La manifestation pouvait donc commencer. Tout démarra par une prière suivie de l’exécution de l’hymne national. Ensuite, c’était la présentation et le défilé de différentes délégations présentes partant de fédérations sportives.

Ce qu’a été l’adresse du ministre Denis Kambayi

Avant d’entrer dans le vif de son message, le ministre Denis Kambayi a remercié toutes les délégations présentes, Dieu Tout Puissant qui est le maître de temps et de circonstances, à toutes les fédérations sportives, à tous les chefs coutumiers, aux honorables députés nationaux et autres personnalités présentes à la manifestation.

Et d’enchainer qu’il initie à partir de ce samedi 24 octobre 2015 à Kinshasa, une campagne de civisme sportif ou la nouvelle citoyenneté. Par la suite, il ira à Matadi, Kikwit, le grand Kasaï et ailleurs sur l’étendue du pays.

Encore plus explicite, le ministre Denis Kambayi fait remarquer à ses interlocuteurs qu’avec le Premier ministre, ils étaient allés visiter tour à tour le Stade Tata Raphaël et le Stade des Martyrs. Pour ce qui est du Stade des Martyrs, il était question de voir si ce temple fermé pour travaux depuis 2014, pouvait accueillir une rencontre internationale de l’équipe nationale, car le ministre voudrait que toutes les rencontres internationales se jouent à Kinshasa. Et le ministre a ensuite ouvert une brèche pour interpeller la presse sportive, en l’invitant à faire recours au patriotisme.

Pour revenir au Stade des Martyrs, le ministre Denis Kambayi reconnaît que ce bijou n’est pas prêt à 100 %. Mais il peut déjà accueillir une rencontre internationale. De ce fait, il signale aux sportifs qu’ils vont rentrer dans ce stade poursuivre les travaux d’assainissement. Ceux de DCMP/K iront dans leur coin, ceux de Renaissance, de V. Club, Dragons, etc. feront la même chose.

Profitant de l’occasion, il annonce que le compteur est remis à zéro pour tous les suspendus, puisque son plaidoyer auprès de la Fécofa a payé. Tous les suspendus sont graciés. Au stade des Martyrs, on y a placé des caméras de surveillance. Malheur donc à ceux de fauteurs de troubles qui seront appréhendés dans ce stade, car ils vont subir la rigueur de la loi.

Par ailleurs, le ministre voudrait que dans un premier temps, que les mineurs ne viennent plus au stade en attendant qu’on stabilise la situation.

Denis Kambayi dévoile le comportement à adopter au stade 

Quant au comportement que devront adopter les sportifs au stade, le ministre est allé droit au but pour dire d’abord respect à l’hymne national, car quand on ne le respecte pas, ce n’est pas normal. Deuxième chose : le respect aux institutions de la République. Ici, le ministre les cite pour être plus clair et compréhensif. Il s’agit de : Président de la République, le Parlement composé de deux chambres (Assemblée Nationale et Sénat), le Gouvernement de la République et enfin, les cours et tribunaux. Ce n’est pas normal de manquer du respect à ces institutions, conclu le ministre sur ce chapitre.

Troisième chose : le ministre a évoqué le projet Prostam qui consiste en la construction des stades municipaux. On va bientôt inaugurer celui de Matete et de Barumbu. Malheureusement, constate le ministre, ceux qui se retrouvent ce ne sont que les footballeurs. Lui, en tant que ministre du secteur, voudrait que les autres disciplines ne se sentent pas orphelines. Ceux qui pratiquent les arts martiaux vont assurer la sécurité de ces stades. Enfin, le ministre tient à la dotation des équipements sportifs aux sportifs de sports de combat.

Pour la suite, le ministre Denis Kambayi annonce que la prochaine étape de la campagne de sensibilisation des sportifs, c’est à Matadi et Boma au Kongo Central.

 

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse