Ministère de la Femme, Famille et Enfant

par -
0 643
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lucie Kipele s’investit dans l’amélioration de la situation des enfants handicapés mentaux

La ministre de la Femme, Famille et Enfant Lucie Kipele Aky Azua, a reçu en audience hier mercredi 27 janvier 2016 dans son cabinet de travail, des délégations de trois grandes organisations. La première de l’Association nationale des parents des enfants en situation d’handicap mental, conduite par le député national Olivier Mutuale, est allée présenter cette organisation et ses projets à Mme la ministre.

La délégation a remercié Mme la ministre pour l’opportunité lui offerte, et surtout pour le temps qu’elle a pris pour l’écouter. Fustigeant le comportement de la société de toujours stigmatiser les enfants vivant avec handicap mental, alors que ce sont des êtres humains, et estimant que personne n’a le droit d’afficher un comportement discriminatoire à leur égard, l’honorable Mutuale a confié que c’est pour cette raison que sa délégation est allée rencontrer Mme la ministre, échanger avec elle sur cette situation et surtout pour voir dans quelle mesure mettre sur pied une politique nationale pour la gestion de ces enfants que la société rejette.

A en croire le député national Olivier Mutuale, la ministre de la Femme, Famille et Enfant Lucie Kipele s’est montrée très réceptive à leur requête. Elle s’est investie, a-t-il affirmé, en martelant que la ministre a été très chaude dans sa réaction et elle a promis que dans les tout prochains jours, elle va rendre visite au siège de cette association, rencontrer les parents de ces enfants en situation d’handicap mental, même rien que pour un soutien moral.

Signalons que cette association nationale des parents des enfants handicapés mentaux existe depuis l’année 2006 et totalisera 10 ans au mois de mars. Elle ne regroupe en son sein que des parents ayant mis au monde au moins un enfant présentant de l’handicap mental. Elle se veut un cadre de contact permanent de ces parents d’enfants handicapés mentaux.

A ce titre, l’association organise diverses activités en faveur de ces enfants, notamment des visites à domicile, et apporte de l’aide en nature aux enfants. Elle travaille en collaboration avec l’Ong internationale Handicap International, et en partenariat les ministères de la Femme, Famille et enfant et celui des Affaires sociales et Action humanitaire, ainsi qu’avec une université canadienne dans le domaine de la recherche. Ce, en vue de l’amélioration de la situation des enfants vivant avec handicap mental.

La ministre Kipele s’imprègne de la campagne de l’Ong Apromet

La deuxième audience est celle accordée à la délégation de l’Ong APROMET-Asbl, « Association pour la promotion du bien-être pour tous ». L’objectif était d’échanger avec Mme la ministre Lucie Kipele autour du lancement de la Campagne des actes de l’état civil en faveur des fonctionnaires de l’administration publique et célébration collective des mariages civils.

Au sortir de cette audience, M. Antoine Ntabala, le président de cette association, a confié à la presse que ce projet de la Campagne des actes de l’état civil que sa délégation est venue présenter à la ministre, vise à permettre aux fonctionnaires d’avoir la protection légale de leurs unions, et également la recherche de la promotion des actes de l’état civil pour les enfants dont la naissance n’a pas été déclarée dans le délai légal.

Il a indiqué que l’association travaille depuis novembre 2007 avec le Ministère de la Femme, Famille et Enfant, et à ce jour, elle a déjà accompagné 13.000 mariages civils. L’APROMET travaille également avec les confessions religieuses. La délégation s’est dite très marquée par l’accueil lui réservée par Mme la ministre Lucie Kipele ainsi que par sa disponibilité à pouvoir accompagner cette structure.

La dernière délégation à être reçue en audience hier mercredi 27 janvier 2016 par la ministre de la Femme, Famille et Enfant Lucie Kipele Aky Azua, c’était celle du Mouvement africain des acteurs non étatiques de proximité (AMGO). La raison de la visite était de partager les sentiments par rapport au résultat pour le plaidoyer de l’enrôlement des nouveaux majeurs, fruit de l’implication de Mme la ministre et renouveler la requête de cette association afin d’obtenir une mention très positive dudit plaidoyer qui fera matière lors du Dialogue national en vue.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse