Ministère de la Femme, Famille et Enfant

par -
0 568
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lucie Kipele lance les travaux de la 30ème session de formation du REFEC

La journée d’hier lundi 23 novembre a été très laborieuse pour la ministre de la Femme, Famille et Enfant. D’abord dans la matinée, elle a procédé au lancement des travaux de la 30ème session de formation du REFEC autour des « stratégies organisationnelles et transformationnelles pour une gestion performante en milieu du travail ». Ces travaux qui se déroulent dans la salle polyvalente du Ministère de la Femme, Famille et Enfant, se clôturent jeudi 26 novembre courant. Dans l’après-midi, elle a accordé deux audiences aux présidentes respectivement du CAFCO et du WILPF/Rdc.

Le Réseau des femmes des entreprises du Congo, REFEC en sigle, organise depuis hier lundi 23 novembre 2015 jusqu’à jeudi 26 novembre prochain, sa 30ème session de formation. Laquelle gravite autour des « stratégies organisationnelles et transformationnelles pour une gestion performante en milieu du travail ». La particularité de cette 30ème session du REFEC est que la ministre Lucie Kipele Aky Azua a personnellement lancé les travaux.

La coordinatrice nationale adjointe du REFEC a rappelé à l’assistance le double objectif que revêt cette session : d’une part, doter les agents et cadres féminins des entreprises des outils et stratégies pérennes permettant de renforcer leurs compétences dans l’accomplissement des tâches et responsabilités au quotidien en milieu de travail ; d’autre part, familiariser les participantes aux meilleures pratiques managériales en gestion d’entreprises en milieu professionnel pour une réelle et efficiente performance lors de l’exécution de leurs différentes responsabilités.

« Nous pensons tous sans être contredits que les stratégies organisationnelles et transformationnelles en milieu de travail, déclenche un rendement optimal et sans faille de la part des agents et cadres féminins au sein de nos entreprises respectives. C’est pourquoi, le thème retenu pour la 30ème session de formation du REFEC s’avère très adapté au contexte actuel du monde du travail. Grâce à cette formation, les participantes auront une approche soutenue sur des outils et stratégies organisationnelles et transformationnelles en milieu de travail dans l’accomplissement de leurs tâches et responsabilités au quotidien, au sein des entreprises en Rdc », a déclaré la coordinatrice adjointe du REFEC.

Lucie Kipele encourage la libération de la femme

Dans son discours d’ouverture, la ministre Lucie Kipele de la Femme, Famille et Enfant a indiqué que la femme demeure une actrice économique majeure, « elle est ce partenaire économique incontournable, qui contribue au développement du pays ». Pour Lucie Kipele, en effet, l’éducation de la femme est quasi importante. Et, le manque d’information de la femme freine son évolution sociale et sa participation au processus de décision qui entraîne comme conséquence le non-accès à l’exercice d’une activité valorisante.

« C’est par la formation que la femme aura à tirer toutes les informations utiles, susceptibles de la sortir de l’ignorance qui la garde prisonnière du paternalisme et de la soumission aveugle. C’est par la formation qu’elle sortira tête haute de cette pauvreté féminine qui l’humilie dans son amour propre. C’est par la formation aussi qu’elle s’appropriera son autonomisation et qu’elle pourra savoir où elle met réellement pieds », a déclaré la ministre. Elle a également souligné que sur le plan économique, politique et social, la femme n’a pas les moyens de sa politique. Et cela, à cause notamment du manque d’autonomie financière. Il faut mettre en application tous les mécanismes pour libérer la femme, promouvoir ses droits civils et politiques et lui faciliter une participation effective en tant qu’actrice du développement, garante du bien-être qui lutte sur le plan économique contre la pauvreté. Bref, il faut l’amélioration du statut de la femme et de la condition de la famille.

« C’est donc par la formation et en synergie que les femmes peuvent changer le fusil d’épaule, sortir de l’ornière de cette ignorance et se dépasser. Car, nous devons apporter notre contribution réelle à la reconstruction de notre beau et cher pays »,  a renchéri l’autorité, devant une assistance des femmes du REFEC attentives.  Elle les a assurées son engagement personnel à les accompagner à travers son Ministère de la Femme, Famille et Enfant dans toutes leurs actions.

Signalons, par ailleurs, que dans l’après-midi, la ministre Lucie Kipele a reçu en audience deux délégations d’organisations féminines. La première, celle de la ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF/Rdc), était conduite par sa présidente nationale, Mme Annie Matundu. C’était pour remettre à Mme la ministre la note conceptuelle de cette synergie des organisations féminines concernant la loi portant modalités d’application des droits de la femme et de la parité, promulguée en août dernier.

La deuxième audience a été accordée à la délégation du CAFCO conduite par sa présidente, Mme Rose Mutombo. La délégation est venue présenter ses civilités à la ministre, échanger avec elle sur certaines préoccupations des organisations féminines et lui apporter leur soutien dans le programme du Ministère, a souligné la présidente du CAFCO.

(Lepetit Baende)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse