Miguel Matinungina parle de l’importance de la médecine sportive

par -
0 243
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Relativement à l’importance qu’a l’être humain, ce, malgré la force, le jeu et le spectacle offerts par les joueurs sur le terrain, la médecine sportive a une place extrêmement importante.  Et ce, dans le but de protéger le joueur contre tous les éventuels problèmes qui peuvent arriver aux athlètes. C’est sur cette note que Matinungina Miguel Mateus, professionnel du football et manager, a répondu aux questions du journal L’Avenir dans la rubrique médecine sportive.

L’Avenir : Qui est Miguel ?

Miguel : « J’ai fait de ma vie une profession footballistique. J’ai fait des études de football et après mes études, je suis passé en club professionnel et par opportunité, j’ai défendu les couleurs de l’équipe nationale angolaise. Aujourd’hui, j’essaie de transmettre au maximum mon vécu et mon expérience. Actuellement, je fais l’intermédiaire de Transfert des footballeurs. Notamment des footballeurs congolais. Et j’interviens  de temps en temps à la télévision dans le domaine du football ».

Que pouvez-vous dire sur les blessures en football ?

« En général, les chocs que le joueurs rencontrent sont  de nature différente, il y a des chocs direct et qui ne sont pas prémédité, mais interviennent plutôt lors d’un duel et c’est inévitables. Dans le cas de la CAN lorsque le joueur vient de son club, il y en a qui arrivent fatigués. On ne le cible pas directement bien qu’ayant déjà plusieurs matchs dans les jambes. Et après, c’est le physique qui en prend un coup. Et il y a différentes façons d’être blessé. Il y a des blessures qui dépendent du joueur lui-même par rapport à son hygiène de vie, son temps de repos, si après tous les entrainements il se tire bien afin d’assouplir ses muscles. Je pense que pour une grande compétition régionale ou mondiale, il faut boire beaucoup d’eau. Et l’entretien du corps  du footballeur ne dépend pas avant tout du médical, mais du joueur lui-même ».

Pour vous, comment gérer un joueur blessé après une grande compétition ?

« Je pense qu’il faut qu’il y ait un dialogue permanent entre le médecin du club et  celui de l’équipe nationale. Les Fédérations entre elles, pour ne pas rejeter la faute des présumés blessures les uns sur les autres. Cette gestion passe par une bonne relation entre les responsables des institutions sportives auxquelles le footballeur est lié. Et cela permet au joueur de servir correctement son pays ».

La RDC a finie en 6ème position à la CAN, quel est votre point de vue sur cette sortie inattendue ?

« C’est vraie qu’il y a eu des blessures qui ont beaucoup dérangé, mais il y a aussi tellement des qualités dans l’équipe de la RDC que l’expérience  dans les gestes des joueurs et l’expérience de l’entraineur a permis de gérer le groupe des athlètes. Je ne pense pas qu’on ait terminé à la sixième place à cause des blessures bien que cela soit un facteur important à ne pas négliger ».

Est-ce qu’au niveau des clubs en RDC, la présence du médecin sportif est-elle prise au sérieux ?

« En général, les gens se rendent compte de l’importance du médecin qu’en cas de blessures. Et pourtant, le suivi médical permanent est capital sur tous les plans. Un joueur de football vient de plusieurs milieux avec différentes mentalités et ne fut-ce que sur le plan psychologique, c’est des situations à gérer ».

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse