Meurtre des deux experts de l’ONU: Antonio Guterrez lave les autorités congolaises des crimes

par -
0 590
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est la énième victoire des autorités de la République Démocratique du Congo, accusées à tort par certains milieux financiers dont leurs intérêts battent de l’aile. Le Rapport des experts de l’ONU vient de disculper les autorités soupçonnées d’être impliquées dans l’assassinat des deux experts des Nations Unies : Michael Sharp et Zaida Catalan. C’est Gregory Starr, ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des questions de sécurité, qui a remis depuis lundi 31 juillet 2017 son rapport qui disculpe les autorités de la Rdc. Une énième victoire pour la patrie de Patrice Emery Lumumba !

Dans un rapport du comité d’enquête remis au Secrétariat Général des Nations Unis, sur les meurtres de deux experts des Nations Unies par les miliciens dit « KamwenaNsapu », le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterrez a lavé les autorités congolaises de toute implication dans ce crime odieux. Cinq mois après l’assassinat de ces deux experts, Michael Sharp et Zaida Catalan, la communauté internationale tambour battant avait chargé les autorités de la République Démocratique du Congo, comme étant à la base de ce crime. Mise au banc des accusés, la République Démocratique du Congo s’est défendue bec et ongle pour justifier qu’elle n’était pas impliquée dans ces crimes, et si enquête devrait y avoir, elle le devrait selon la procédure législative du Code militaire congolais.

Cette bataille médiatique contre la République Démocratique du Congo, dont l’Union Européenne au premier plan n’avait pas découragé les autorités du pays à défendre la cause juste, celle de mener conjointement la mission d’enquête et non celle indépendante comme l’exigeait certains milieux inféodés contre la Rdc.

La cause étant entendue, 5 mois après les meurtres de Michael Sharp et Zaida Catalan, Gregory Starr, ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des questions de sécurité, a remis depuis lundi 31 juillet 2017 son rapport et lequel rapport disculpe les autorités de la République Démocratique du Congo. Une énième victoire pour la patrie de Patrice Emery Lumumba, parfois accusée à tort par certains milieux financiers dont leurs intérêts au Congo battent de l’aile.

Cependant, Malgré cette victoire qui disculpe les autorités du pays et bien évidemment la République Démocratique du Congo, certains médias instrumentalisés ne cessent de s’attaquer à la vérité. Dans un article publié sur le site de la Radio France Internationale, le Rédacteur indique ce qui suit « Pour le Secrétaire général de l’ONU, c’est l’enquête qui devrait établir les faits et trouver les auteurs de l’assassinat des deux experts, mais aussi améliorer les procédures de l’ONU. Le comité d’enquête mis en place par Antonio Guterres a remis son rapport lundi 31 juillet. Rapport confidentiel dont le porte-parole dit espérer la publication de principales conclusions. Pas de certitude. Beaucoup de mystère. Mais c’est peut-être beaucoup de bruit pour rien ».

Cette campagne médiatique contre la République Démocratique du Congo vise seulement à fragiliser la Patrie de M’Zée Laurent Désiré Kabila et en faire un objet de polémique et contestation de ses autorités à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

Malgré la bonne volonté de ces autorités de mettre un terme à ce carnage commis par les miliciens de « Kamwina Nsapu » dont la vidéo amateur avait indiqué l’implication même de cette milice, l’Union Européenne, dont les députés majoritaires sont italiens entre autre la main de Mme Cécile Kyenge, ancienne ministre d’Italie et bras droit de Moïse Katumbi Chapwe, avait pesé de tout son poids pour obtenir des sanctions contre certaines autorités du pays. Sanctions jugées illégales par certains pays africains et sud-américains non seulement de l’Union Africaine, mais aussi à la dernière commission de Droits de l’Homme à Genève, en Suisse.

En attendant le contenu même dudit Rapport qui a lavé les autorités du pays, il importe de souligner la détermination même de la République Démocratique du Congo à collaborer avec la mission d’enquête des Nations Unies pour élucider les zones d’ombre sur les violations de Droits de l’Homme en Rdc.

Pius Romain Rolland

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse