Meurtre à Masina: Une maman égorgée par son propre fils

par -
0 490
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les faits qui sont survenus dans la commune de Masina, remontent à deux semaines. C’était sur l’avenue Kimbulungu au quartier Nzuzi wa Mbombo, derrière le Marché de la Liberté. Et c’est seulement samedi dernier que maman Colette, veuve d’une soixantaine d’années et institutrice à l’Ecole primaire Bambous de Masina, a été inhumée. Ce, après des obsèques pleines d’émotion, émaillées des hommages rendus par des élèves de l’E.P. Bambous, dans la cour de cette école catholique. Dans l’entre-temps, le meurtrier présumé malade mental, serait en examen médico-juridique.

Deux semaines jour pour jour, le quartier Nzuzi wa Mbombo située derrière le Marché de la Liberté dans la commune de Masina, a encore été le théâtre d’un meurtre horrible.

Un jeune homme d’une trentaine d’années, refoulé d’Europe depuis quelque temps, et qui  serait tombé dans des troubles mentaux. Il a égorgé sa propre maman, le scandale est survenu vers 19 heures, sur l’avenue Kimbulungu. Et l’émoi s’était emparé de tout le quartier.

Le meurtrier avait surpris cette soirée-là la victime Colette sous son petit sommeil de repos. La pauvre était institutrice à Bambous, une école primaire conventionnée catholique de la Paroisse Cœur immaculé de Marie.

Il l’a étouffée en lui enfonçant une bande de linge dans la bouche, bien avant de l’égorger avec un couteau. Quelle consternation ! Surtout que cette victime, selon une certaine source proche de la famille, aurait déjà bénéficié d’un visa Schengen, en perspective d’un voyage en termes de visite familiale en Europe. Elle y était invitée et attendue par ses autres enfants qui y vivent.

Il l’a tuée à cause de son rêve européen

Et pour la petite histoire, des témoignages recueillis sur le lieu du crime font savoir qu’avant ce meurtre odieux, le fils meurtrier faisait sérieusement pression à sa maman pour que cette dernière lui donne le titre de propriété, fiche ou livret parcellaire. Son intention était sûrement de liquider ce patrimoine familial, dans le but d’utiliser cet argent en faveur de ses démarches de voyage, et de réunir les moyens de retourner en Europe. Depuis qu’il est retourné à Kinshasa après avoir été refoulé d’Europe, sa santé mentale a connu une dégradation, il ne vit plus normalement, nostalgique du vieux continent.

Et comme la maman a toujours refusé catégoriquement de lui céder le document en question, le fils jaloux et mécontent, s’est décidé de la tuer. Après avoir accompli son forfait, alors que tout le monde était sous la panique, le coupable a profité de ce moment pour se rendre de lui-même au poste de Police le plus proche, par crainte de subir la sentence populaire de ce quartier chaud de la capitale.

Signalons que lors de ses défenses devant la Justice, le prévenu n’a pas été cohérent puisqu’il a soutenu trois différentes thèses. A la première, il a déclaré que sa mère s’était donnée elle-même la mort. Une raison qui n’a pas tenu debout.

Et il a soutenu la deuxième thèse en accusant l’un des locataires dans leur parcelle d’avoir tué leur mère à la suite de querelles. Ce qui n’a pas été justifié. En dernier lieu, le prévenu est resté bouche bée, consentant ainsi son forfait de meurtre par égorgement de sa maman.

A l’heure actuelle, le meurtrier se retrouverait encore devant les instances judiciaires compétentes,  pour des raisons de poursuite de l’enquête.

Dans l’entre-temps, les obsèques de maman Colette ont eu lieu samedi, dernier dans l’enceinte de l’E.P. Bambous au quartier Boba dans la commune de Masina. Après avoir reçu les derniers hommages des élèves et du corps enseignant (ses collègues de service), ainsi que des membres des familles et des connaissances, le corps de la défunte a pris la direction de la Paroisse Cœur immaculée de Marie.

C’est vers 12 heures que le cortège funéraire, sous les yeux de nombreux curieux, a quitté l’église pour le cimetière. Une histoire incroyable mais vraie, pour les habitants de cette partie de la capitale.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse