Messe de requiem en mémoire de Beby Eale Feza

par -
0 757
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

J.C Eale Balangy : « La mort est un instant d’amour …»

Le vendredi 31 août 2015, une messe d’action de grâce était dite en la paroisse sainte Anne à la Gombe en mémoire de Beby Eale Feza, fille de notre confrère Jean-Claude Eale Balangy, décédée en Afrique du Sud à l’âge de 30 ans. Cela faisait exactement quarante jours depuis que le destin avait décidé de soustraire Beby, une créature pourtant prédestinée à une vie heureuse, de l’affection de tous ceux qui lui étaient chers. Ses parents, ses amis et de nombreuses connaissances qu’elle s’était faites ainsi d’innombrables relations qu’elle avait su nouer en un si court laps de temps de vie en cette terre des hommes…

L’instant le plus émouvant de cette messe d’action de grâce fut le mot improvisé du père géniteur de la douce Baby. Jean-Claude Eale a trouvé les mots justes en ce moment de souvenir si voisin du remords …

« La mort est une réalité cruelle, implacable. Elle vous laisse sans voix. Vous réalisez en ce moment que vous n’êtes rien. Que vous êtes très petit (sous-entendu) devant Dieu. La mort est sans appel, on se demande mais pourquoi Seigneur ne m’as-tu pas donné un jour de plus ? Mais la sentence est là, implacable. Vous avez des personnes qui comptent pour vous. Je vous en prie, aimez-les. Car la mort est un instant d’amour, de solidarité. Elle est un paradoxe de la vie. Souvent emporté et préoccupé par le train-train de la vie quotidienne, on oublie que les autres sont là. Avez-vous déjà vu quelqu’un pleurer seul un être cher? Seul devant un cadavre ? Seul au cimetière ? Nous avons constaté un élan de solidarité et d’amour. Vous ne vous imaginez pas combien vous avez pu, à travers vos sms, nous témoigner votre compassion. Nous vous transmettons la même chose et vous recommandons d’être solidaires l’un envers l’autre. Vous ne pouvez pas imaginer le réconfort que vous nous avez apporté. Un appel, un sms nous rapproche. La certitude de la vie, c’est la mort. Et pourtant, nous ne  nous y sommes jamais préparés assez. La mort, c’est aussi une lumière qui balise notre vie et doit nous guider. Ces petits mots expriment toute notre gratitude. Merci infiniment à vous tous qui êtes là. Vous nous avez soutenus devant la terrible épreuve », a dit Jean-Claude Eale Balangy.

Fernand Mukaku Lalabi-Muke

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse