Mérite des arts, sciences et lettres: La RDC honore ses créateurs des œuvres d’esprit

par -
0 964
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ils ont reçu, les médailles de mérite, hier mardi 29 décembre, des mains du Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku représentant le Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Par ce geste, en effet, la patrie a honoré quelques-uns de ses dignes fils, qui se sont distingués par leurs chefs-d’œuvre des décennies durant.

Au total, quatre-vingt-dix artistes, hommes de culture, chroniqueurs et opérateurs culturels congolais ont défilé tour à tour, pour être décoré chacun dans leurs catégories respectives. C’est notamment ce moment-phare de la cérémonie haute en couleur, qui a donné toute sa signification à la présence du Chancelier des ordres nationaux.

Parmi les honorés, il y a eu notamment le doyen Ngombe Baseko Maître Taureau, Papa Noël, Alfred Liyolo, JB Mpiana, Jean Goubald Kalala, Barly Baruti, Dizy Mandjeku, Mbilia BelDidier Mumengi, Werrason, Nioka Longo, Asimba Bathy, Papa Wemba, Tshala Mwana, Vieux Lufua (l’auteur du batteur de tam-tam de la Fikin), Lokwa Kanza, Photo Kokolo, Manda Tchebwa, Vieux Aneki (chroniqueur culturel sur la Radio nationale)… Chacun a reçu des prix selon les mérites définies par le comité organisateur dont les critères frappants ont été résumés en ces termes : vingt ans de carrière, innovation, un seuil de moralité dans l’exercice du métier.

Partant des arts plastiques, la musique, en passant par la photographie, le théâtre, la littérature et publicité, la mention spéciale est revenue à François Ngombe Baseko dit Maitre Taureau qui a reçu deux médailles, d’or et d’argent. A ce stade, l’on a noté une récompense similaire pour l’artiste auteur compositeur guitariste Lutumba Simaro.

Pour couronner le tout, des discours ont accompagné la cérémonie du jour. André Kimbuta, Gouverneur de la ville, est heureux que Kinshasa soit le carrefour de la culture congolaise et qu’elle figure parmi les villes créatives plébiscitées par l’Unesco.

Banza Mukalay : « dialoguer, c’est l’écoute de l’autre »

Banza Mukalay a commencé son mot par de vifs remerciements au Chef de l’Etat, pour son attention soutenue au secteur de la culture et aussi sa motivation ardente à honorer les Congolais qui se sont démarqués dans le secteur des arts et lettres.

« Dialoguer, c’est se mettre ensemble. Dialoguer, c’est l’écouter de l’autre », faisant d’une prière deux coups, le Ministre de la culture et arts a décidément invité les congolais à répondre positivement à l’appel du dialogue national inclusif.

Cet honneur est aussi à mettre à l’actif de Banza Mukalay, qui s’est battu bec et ongles pour primer les artistes congolais et faire entendre leurs voix aux bonnes oreilles afin que des titres honorifiques pleuvent sur eux. Heureusement pour lui, le résultat n’a pas attendu longtemps.

Pour le Professeur Joseph Ibongo, Président du comité d’organisation, la rencontre avec les hommes de la culture congolaise vise à stimuler les générations actuelles et futures sur le bien-fondé des loyaux services rendus. Car l’historien de l’antiquité romaine latiniste Salluste, a dit que la nation a toujours reconnu les hauts faits de ces dignes fils.

Heureux et satisfait de cette initiative, les artistes, à travers de leur représentant, Papa Noël, compositeur-ancien guitariste soliste dans Ok Jazz,… a salué cette récompense de toute une nation à leur endroit, qui ne s’est pas limité à décorer les musiciens résidant dans la terre mère ; elle a fait appel aux artistes et autres opérateurs congolais habitant l’étranger, pour qu’ils jouissent de tous les hommages. Son plus grand souhait est que cette œuvre se pérennise pour que les jeunes bénéficient aussi de toutes les estimes.

Soulignons-le que les doyens d’âges ont reçu des véhicules au titre de gratifications accompagnant cette médaille de mérite des arts, sciences et lettres. Parmi eux, Maître Taureau, le céramiste Bamba, le chanteur Jeannot Bombenga Wewando, le poète Lutumba Simaro, Mavinga Mankono Vital-Marie et un autre doyen d’artistes venu du Katanga, âgé de 92 ans.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse