Mère biologique du ministre Lambert Mende Pauline Washokenyi Dondja conduite en sa dernière demeure

par -
0 290
Les couples Muabilu et Mende au cimetière, pour une brève cérémonie
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Décédée à Bruxelles le 02 février 2018, Maman Pauline Washokenyi Dondja, mère biologique du ministre de la Communication et Médias, porte-parole du Gouvernement d’union nationale, Lambert Mende Omalanga a été mise en terre hier au Nécropole entre terre et ciel. Mais bien-avant la levée du corps en vue de sa mise en terre, il a été exposé dans la salle Kin Miséricorde, où il a reçu des hommages dignes de son nom. Toutes les institutions de la République y étaient représentées. Le président de l’Assemblée nationale, en mission à Paris en France, s’est fait représenter par son premier vice-président, Rémy Massamba. Le Premier ministre Bruno Tshibala était là pour le compte de son Gouvernement, accompagné d’une bonne brochette de ses ministres, devant plusieurs autorités politico-administratives qui se sont jointes à la famille pour partager sa douleur. Ami de longues dates, l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, patron du Groupe L’Avenir était aussi là, de même que sa femme, Mme Brigitte Muabilu.

Pour rappel, l’illustre disparue est née à Lodja en République démocratique du Congo, le 02 août 1935 et décédée le 02 février 2018 à Bruxelles en Belgique. A l’occasion de ces obsèques, la petite fille de Lambert Mende, née de l’union d’un belge avec la fille aînée du ministre de la Communication et Médias a chanté le happy birth day au porte-parole du Gouvernement quand on lui a donné la parole. Voyant la surprise de l’assistance, pépé Mende a pris la parole pour préciser que ce jour où il enterait sa mère en terre correspondait avec le jour de son anniversaire. Voilà qui a croire à l’assistance que cette circonstance ne devait pas avoir les allures d’un deuil, mais d’une fête pour une femme qui a servi le Seigneur et qui croit en la vie éternelle.

De la vie de la défunte, l’on a appris qu’elle était une fervente chrétienne. Elle a survécu plus d’une fois aux pronostics des médecins qui pressentaient sa mort imminente après des interventions chirurgicales. La première fois, c’était en 1978, le médecin est même décédé avant elle. Elle avait demandé à sa famille de s’habiller en blanc le jour de ses obsèques, en signe de fête parce qu’elle a toujours cru en la vie éternelle. Que le Seigneur daigne lui accorder un repos éternelle et que la terre de nos ancêtre lui sois douce et légère !

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse