Même si le bateau Gungu sera livré en mars 2016: Matata Ponyo pas content du rythme des travaux

par -
0 1039
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Premier ministre Matata Ponyo a effectué hier jeudi une visite d’inspection des travaux de réhabilitation du pousseur MB Gungu afin de se rendre compte de l’avancement des travaux de réhabilitation de ce bateau. C’était en compagnie du ministre d’Etat au Budget, Michel Bongongo et le vice-ministre aux Finances. Et ce, sans oublier le n°1 de la SCTP, le nouveau Commissaire spécial de Mai-Ndombe et l’équipe dirigeante de Chanimetal.

Selon une dépêche de service de presse de la Primature, Matata Ponyo a visité le bateau déjà à flot et dont les travaux de finition sont toujours en cours, même s’ils avancent à pas de tortue suite au retard constaté dans le paiement des factures. Séance tenante, le Premier ministre a ordonné au ministre d’Etat en charge du Budget et au vice-ministre des Finances de procéder dès hier jeudi au paiement de cette addition.

Il sied de souligner que Chanimetal avait d’abord fixé le mois de décembre pour la remise du bateau. Par la suite, c’était le mois de janvier, avant d’annoncer le mois de mars 2016. Une attitude qui a un peu irrité le Chef du Gouvernement qui a indiqué que ce n’est pas l’argent qui manque dans le compte général du Trésor de l’Etat pour ces genres des marchés. D’autant plus qu’il s’agit d’un projet suivi par le Président de la République qui est informé de tous les délais. « Sincèrement, Chanimetal ne fait pas sa part et cela n’est pas bon », dit-il. Voilà pourquoi il a exigé l’élaboration d’un programme reprenant les responsabilités de chaque partie prenantes : Primature, Budget, Finances, Transport, Chanimetal avant que le bateau ne soit livré d’ici fin février 2016.

Kimbembe satisfait de l’implication du Premier ministre

L’ADG de la SCTP ex-ONATRA, principal bénéficiaire de l’ouvrage s’est réjoui de l’implication du Premier ministre pour avoir doté son entreprise d’une nouvelle unité flottante de grande envergure. Jean-Kimbembe Mazunga est revenu sur la raison qui a retardé l’avancement des travaux et promet d’utiliser MB Gungu comme il le fait déjà avec ITB Kokolo, un bâtiment flottant réhabilité et modernisé par le Gouvernement de la République et qui fait la fierté du grand Congo. « Il y avait un petit problème d’importation. Il y a des délais incompressibles quand on importe du matériel. On a voulu mettre le plus grand soin dans la réalisation de la construction de cette unité et les éléments comme les vitres, les appareils de guidage, le gouvernail, je pense qu’on ne peut pas les acheter ou les fabriquer localement ou récupérer les vieux qu’on pouvait trouver dans les magasins », dit-il, avant d’ajouter qu’on a commandé et les délais sont incompressibles, c’était la période des vacances et là ç’a fait un flottement, un glissement.

Au départ, explique-t-il, la livraison c’était au mois de décembre, et aujourd’hui on glisse un peu. En plus qu’il y a ces délais de livraison de certains éléments qu’on ne peut pas réduire, il y a eu aussi un glissement dû au fait que le paiement n’avait pas suivi. Pas parce que le Gouvernement n’a pas payé, mais parce que les factures n’avaient pas été introduites. Quand on n’a pas payé, ce n’est pas parce qu’on n’a pas l’argent, mais il faut payer quand on a un support.

Maintenant qu’on a introduit un support, il reste un montant de 1,300.000 Euros et le Premier ministre a donné instruction pour que le payement s’effectue. Et après ça, il n’y aura plus question d’argent. Il restera que 20%, soit 10% à la réception provisoire, ça signifie que le bateau flotte déjà et prêt à être livré et 10% à la réception définitive. Donc, le Gouvernement aura réglé tous les engagements.

Pour lui, Gungu est déjà sur l’eau, et tous ces travaux se font à flot et on est entrain de faire les travaux de finissage. On est aussi entrain de faire de l’autre côté les barges passagers et cargos qui sont déjà entrain d’être terminées. Donc, il y aura Kokolo et Gungu qui seront les fleurons de la SCTP. « Gungu sur l’eau d’ici mars, ça nous permet nous-mêmes de la SCTP et le Gouvernement de préparer l’accostage du bateau à Inongo, car techniquement, on ne peut pas recevoir un bateau de ce gabarie-là. Il y a une mission qui sera dépêchée à Inongo pour préparer l’accueil du bateau, pour réaliser les infrastructures provisoires, quitte à être stabilisées un peu plus tard. Pour que lorsque le bateau arrivera à Inongo pour la première fois, qu’il accoste dans de bonnes conditions.

Un bénéficiaire s’exprime

Un autre bénéficiaire des services attendus de MB Gungu, c’est le Commissaire spécial de la nouvelle province de Mai-Ndombe. Gentiny Ngobila ne perd pas espoir. Il s’engage à mobiliser encore davantage ses administrés afin de lui réserver un accueil digne. « J’éprouve un sentiment de joie immense, parce qu’à Inongo où le bateau est attendu, c’est la population qui n’arrête pas de demander tous les jours ce qui se passe, pour savoir quand-est-ce que leur bateau arrivera ? Je suis venu voir de moi-même, les travaux sont très avancés, nous attendions ce bateau pour le mois de décembre, malheureusement pour des questions liées à la fabrication, le patron de Chanimetal a promis pour le mois de mars », dit-il, tout en martelant que dès qu’il rentre à Inongo, il va sensibiliser la population de Mai-Ndombe, afin de produire d’avantage, pour que ce bateau, une fois, ne rentre pas vide. ET ce, parce qu’il est un élément de croissance très important qui va aider la population de booster l’économie de la province et du pays.

Disons que MB Gungu est un bateau pousseur doté de 4 moteurs de propulsion de 450 CV, tirant 4 barges dont 3 des passagers et 1 cargo. Il a 16 chambres 1ère classe, 2 cabines VIP, 1 restaurant bar et 4 chambres froides de 15 mètre cube chacune.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse