Membre du Collège des fondateurs

par -
0 750
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Joseph Sita Nsonizeno adresse un mémorandum à  Protais Lumbu Ndiba et à Etienne Tshisekedi 

Joseph Sita Nsonizeno, membre du collège des  fondateurs de l’UDPS est maintenant membre influent de la direction Politique Rénovée, une tendance au sein du grand Parti UDPS. Il a adressé il y a quelques jours, un mémorandum à deux personnalités politiques ayant en commun L’UDPS. Il s’agit du président National de l’UDPS/Kibassa, sis au Boulevard Lumumba 12ème Rue Protais Lumbu Maloba Ndiba et de Etienne Tshisekedi Mulumba, secrétaire Général de l’UDPS Tshisekedi sis au Boulevard Lumumba 10ème Rue tous à Kinshasa/Limete.

Dans ce document  de cinq pages, M. Joseph Sita est d’avis que l’Udps doit se  transformer pour ne pas mourir.

« En effet, l’Udps en tant que notre grande famille Politique, est actuellement dans une forte tourmente. Depuis un certain temps, le parti se trouve désuni, a perdu une grande part de son aura, de sa légendaire force d’entraînement. Ces faits prouvent avec évidence que notre mouvement est en perdition, menacé de scission, d’explosion et voire de disparition. Cependant, l’Udps étant un bien tellement précieux pour les Congolais, et Congolaises, pour les militants et les militantes, pour les combattants et les combattantes et, face à notre nationalisme,  notre courant politique est résolument décidé de travailler en synergie avec l’Udps grande famille pour redonner l’espoir aux nombreux militants et militantes de notre grande famille de l’Udps.»

La pomme de discorde

Dernièrement, la direction politique de l’Udps du président Etienne Tshisekedi wa Mulumba a annoncé qu’elle met un terme à la bataille pour l’imperium. Cette lutte laborieuse, longue et rude, qui avait pour but de faire triompher la vérité des urnes. En outre, notre direction s’est également dite favorable à l’ouverture d’un dialogue national. Par conséquent, cela suppose que l’Udps établisse un compromis avec Joseph Kabila, président en exercice, auquel notre parti n’a toujours pas reconnu ni l’autorité, ni la légitimité. Cette nouvelle posture de notre direction prend pour fondement la résolution 2147 du Conseil de Sécurité de Nations Unies, qui consacre les accords d’Addis-Abeba. Pourquoi notre direction donne tellement des forces à ces deux textes auxquels l’Udps n’est ni partie prenante ni signataire ? Pourquoi cette prééminence accordée à ces textes extranationaux au détriment de la promesse républicaine faite par l’Udps aux électeurs de notre président EtienneTshisekedi, élu président de la République à l’issue de l’élection présidentielle de 2011 ? Comment la direction politique a-t-elle pu tourner le dos avec autant de désinvolture à cet engagement sacré, revêtu de l’onction du suffrage universel ? Ce revirement de notre direction est un tournant majeur, un acte politique grave. Ce changement de cap déconcertant qui viole de manière choquante un engagement solennel pris à l’égard du peuple souverain, ne peut relever de la seule et unique volonté de l’exécutif de notre parti. Avant la prise d’une décision de telle ampleur il aurait fallu d’abord procéder à un véritable débat interne. En l’espèce, en absence de ce débat, il s’agit d’abus de pouvoir intolérable et d’une offense flagrante faite à nos règles de délibérations collectives.  « Nous assistons à une chasse aux sorcières, à l’ostracisme, à une purge frénétique et sans précédent contre tous ceux qui veulent faire entendre une autre voix.»

La direction politique rénovée récuse cette vilaine tentative de verrouillage de notre parti, de nos esprits ; l’Udps est un bien précieux qui appartient à tous. C’est par la propriété privée d’un petit cercle étriqué, vil, plein d’égos et pourfendeur d’une pensée unique et restrictive qui abime notre intelligence collective. Car l’Udps est un patrimoine national, ce parti politique est le tuteur de historique de la démocratie congolaise.

A 33 ans, l’heure de l’introspection démocratique et collective  pour un nouvel envol, a sonné. Il est temps d’entamer ensemble les changements nécessaires. Cela consiste à revisiter nos processus décisionnels, organisationnels et à actualiser notre doctrine afin d’aboutir à un nouveau corpus…Cela permettra de clarifier démocratiquement et dans la transparence la position de l’Udps sur : la nécessité de mettre fin au combat pour l’impérium et reconnaitre  les institutions en place et d’ouvrir ou non un dialogue avec le pouvoir actuel, la pertinence de participer ou de ne pas participer à un éventuel gouvernement d’union nationale, le fait de déterminer la place et le rôle de du Président élu, Etienne Tshisekedi dans une éventuelle concertation avec le pouvoir actuel, la question de la réhabilitation des élus de l’Udps exclus pour avoir siégé au sein du d’un Parlement jugé comme non légitime par notre parti …

Fernand Mukaku Lalabi-Muke)   

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse