Membre du bureau politique du CNC

par -
0 555
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Clément Kitengye soutient que la Rd Congo a atteint la maturation politique

Jeudi 30 juin 1960- Mardi 30 juin 2015, 55 ans après l’accession de la République Démocratique du Congo à la souveraineté nationale et internationale, les Congolais ont commémoré l’indépendance de leur pays dans la province du Kongo Central. Province symbole et historique, où le Congrès National Congolais est très visible. L’un des membres du bureau politique de ce parti politique membre de la Majorité présidentielle, Maître Clément Kitengye, était face aux chevaliers de la plume.

Ce haut cadre du CNC a conféré sur la maturation politique 55 ans après en marquant cette journée d’une attention soutenue car, la RDC dit-il, a déjà dépassé l’âge de l’émancipation et celui de la majorité. Par contre, la RD Congo est dans une phase de maturation. « Nous pensons aujourd’hui que les Congolais ont une maturation politique. A 55 ans d’âge, nous avons atteint une maturité politique qui transparait à travers la démocratie. La RD Congo est un état démocratique et lorsqu’il y a à comparer la démocratie que nous vivons ici qui fait partie de cette sous-région, vous allez constater tout de même qu’un grand effort est fourni par nos politiciens pour que les règles démocratiques puissent être régies ici », a-t-il soutenu.

A l’opposé de la RD Congo qui vit la vraie démocratie, certains pays africains vivent une démocratie hypothétique. La presse en RD Congo est libre, qui s’attaque même au chef de l’Etat, aux institutions de la République, de même une Assemblée nationale multipartite dont les représentants ont droit au micro, contrairement à d’autres pays. « Vous avez cette sorte de liberté d’expression qui est une expression de maturité politique. Cette dernière ne va pas s’arrêter au 55ième anniversaire, elle va croissant jusqu’à la célébration d’un siècle de l’accession à la souveraineté nationale et internationale », poursuit le Secrétaire national en charge de relations avec les partis politiques.

Les écueils de la maturation politique

Toute démocratie n’est pas parfaite, indique Maître Clément Kitengye, qui pense que cette maturation politique n’est pas exempte de ses écueils à l’exemple des Etats-Unis, de la France qui sont de vieilles démocraties. Il reconnaît par ailleurs que cette maturation démocratique est un processus, puisque le cadre qui la régit est posé. « 55 ans après, nous pensons pour notre part en tant que Congrès National Congolais, que nous puissions encadrer nos membres du parti afin qu’ils puissent atteindre cette maturation de jour en jour. Nous faisons cette réflexion 55 ans après, une maturation qu’il y a lieu d’encadrer », a-t-il dit.

Et d’ajouter que cette maturation politique n’est pas l’apanage d’un seul camp politique. Toutes les tendances sont concernées pour atteindre cette maturation politique, 55 ans après. Par la même occasion, il les a invités à avoir le discernement, le sens d’avoir un parti politique qui, en principe tout parti politique doit avoir un idéal, une idéologie. De poursuivre que la vision d’un Etat mâture est celle de se prendre en charge, de doter son peuple des infrastructures routières, maritimes, aériennes, fluviales, ferrées et lacustres. C’est le cas de la relance de la voie ferrée qui relie Kinshasa à Matadi.

La redynamisation du CNC/Kongo Central

Il a été celui qui a commémoré les 55 ans d’âge de la RD Congo sur le sol de Dona Kimpa Vita, Simon Kimbangu, Joseph Kasa-Vubu et tant d’autres pères de l’indépendance de cette partie occidentale de la RD Congo. Le sens de son déplacement était justifié par la redynamisation du Congrès National Congolais, une réalité vivante dans cette province. Profitant de cette occasion, il lui a été offert une œuvre d‘art, symbole qui coïncide à la symbolique du CNC, dont la Clef est le symbole du pouvoir du CNC.

« Nous allons chercher une journée pour remettre cette œuvre d’art qui est le symbole du pouvoir au CNC à l’honorable Pius Muabilu. Cette clef a le symbole du pouvoir et chaque membre du Congrès National Congolais a le pouvoir. Ce pouvoir-là, nous n’allons pas le lâcher parce que nous allons toujours chercher le pouvoir », a dit Clément Kitengye, qui s’exprimait par rapport à l’organisation future des élections provinciales, locales, municipales et urbaines. Pour lui, ce pouvoir, est la conséquence même du soutien du CNC au chef de file de la Majorité présidentielle.

5 ans après, le CNC existe ; 5 ans après, le CNC a le pouvoir. « Les militants du parti ont pensé à travers la personne du Secrétaire national en charge de relations avec les partis politiques et les institutions devrait remettre cette symbolique au Président national, l’honorable Pius Muabilu. C’est à travers cette symbolique de la commémoration du 30 juin que nous parlons de la maturité politique, c’est le fait aussi d’avoir l’intelligence, la sagesse, le pouvoir de détenir le pouvoir. Le pouvoir pour nous membres du Congrès National Congolais est représenté par la clef. C’est la raison pour laquelle notre président national nous exhorte. Du fait que le pouvoir est au sein du CNC, nous voulions l’encourager en lui offrant cette symbolique de la clef », a-t-il savoir.

Les avancées politiques, économiques et sociales 55 ans après

Faisant la lecture sombre du passé de la deuxième République, Clément Kitengye a indiqué qu’avant l’indépendance, les Congolais n’étaient pas indépendants et que le territoire appartenait à un individu Léopold II et qu’en 1885, il le remettra à la Belgique. Il a fallu le courage, la bravoure et l’esprit de sacrifice des hommes tels que Patrice Emery Lumumba et les autres pour que nous obtenions cette indépendance. Après l’indépendance, le pays a sombré dans la dictature pendant 32 ans. Cette dernière avait été chassée par la Révolution Afdl, rappelle-t-il, pour ainsi souligner combien la RD Congo a été envahie à travers la guerre provoquée par certains pays limitrophes avec comme visée, sa balkanisation.

« Fort heureusement, le chef de l’Etat Joseph Kabila, dans son esprit d’unité, avait eu à accepter ce qu’on ne connait pas, 1+4, cette formule à la gestion de l’institution qui n’a été créée qu’au Congo pour éteindre le feu de la guerre. C’est ainsi que petit à petit, nous sommes entrés dans ce que nous appelons la démocratie », a-t-il fait connaitre. Il faut dire de cette démocratie a découlé la première élection démocratiquement organisée en 2006, puis la seconde organisée démocratiquement en 2011, et nous voici à la porte de la troisième élection.

Partant de cette expérience démocratique, le CNC a le devoir de conserver cette maturité politique, à en croire Maître Clément Kitengye. En véhiculant ce message de la conservation de la maturité politique, certains partis politiques peuvent en faire autant comme au CNC qui est d’ailleurs peut être considéré comme un message universel pour un intérêt commun. « Nous devons avoir à l’esprit par le fait d’atteindre ses 55 ans d’indépendance une maturité politique, et chaque année qui va venir, nous allons faire en sorte que cette maturité ne diminue pas, mais accroisse du jour au lendemain », a-t-il souhaité.

Sur le plan économique, Maître Clément Kitengye est d’avis qu’il y a des avancées. Il suffit de voir les infrastructures qui se transforment, qui se développent et se modernisent. Il en va de même de la construction du pays à travers les routes et le programme d’action agricole. C’est les cas du Parc Agro-industriel de Bukanga Lonzo, de la relance de la DAIPN, etc.

Dans la même foulée, il a fait savoir la maîtrise macroéconomique, la stabilité monétaire, le taux d’échange, 7 ans après qui est stable. Par la même occasion, l’on peut épingler la relance de la SCTP par la remise du Grand Bateau Kokolo sur le fleuve Congo, 20 ans après ; et bientôt c’est le Bateau Gungu qui sera relancé sur la rivière Kasaï. Dans le même chapitre, il a loué la vision du Chef de l’Etat à travers son gouvernement qui a mis un programme dit bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, une paie régulière, une première depuis que le Congo a accédé à la souveraineté internationale et nationale. De toute évidence, Maître Clément Kitengye reconnait qu’il y a des avancées dans cette maturité politique, tout en précisant que tout n’est pas parfait à cet âge, mais ce qui est important, c’est cette volonté de vouloir mieux faire. A suivre…

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse