Médicaments contre le paludisme: Des médecins britanniques signalent de nouvelles formes de résistance

par -
0 387
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au moment où l’on  salue le progrès en matière de lutte contre le paludisme dans certains pays en Afrique, notamment la RDC et autres, des médecins britanniques sonnent l’alerte face aux nouvelles formes de résistances aux médicaments qui peuvent émerger en Afrique, pour traiter le paludisme. Cette alerte intervient dans le but du déclanchement des études approfondies, pense une certaine opinion. Car ces nouvelles formes de résistance, si elles ne sont contrées tôt, peuvent constituer à la longue un problème de santé publique, a rélevé cette même opinion.

En effet, un traitement clé du paludisme a échoué pour la première fois en Grande-Bretagne. Quatre patients infectés lors de voyagé en Ouganda, en Angola et au Libéria n’ont pas pu être soignés par le traitement habituel du paludisme.

Le Dr Colin Sutherland de la London School of Hygiene and Tropical Medicine appelle à  plus de vigilance. Selon les médecins, ces cas peuvent expliquer pourquoi les pays africains n’arrivent pas a complètement éradiquer la maladie et doivent être étudiée.

Dans le registre des progrès enregistrés, en effet, huit pays d’Afrique : le Botswana, le Cap-Vert, les Comores, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Swaziland et l’Ouganda, le Tchad ont remporté le prix de haut niveau récompensant les progrès significatifs faits dans la lutte contre le paludisme par l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme, avait indiqué un communiqué de presse de cette structure parvenu lundi 30 janvier 2017, d’une source digne de foi.

Selon ce communiqué, en effet, ces huit pays ont montré leur détermination et leur esprit d’innovation dans la lutte contre cette maladie, diminuant ainsi l’impact sur l’incidence et la mortalité du paludisme.

Le 28e sommet de l’Union africaine, qui a décerné les prix d’excellence 2017 de l’ALMA à ces pays, souligne que « Grâce à un leadership africain fort et à de nouveaux partenariats innovants, des progrès sans précédent ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme », note la source.

Le Président Tchadien, Idriss Déby, qui est à la tête de l’ALMA a affirmé que « Le succès de ces pays montre le puissant impact que peuvent avoir un réel engagement et un financement suffisant ».

La RDC a réduit l’incidence du paludisme et les taux de mortalité de plus de 40% entre 2010 et 2015 précisent les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, OMS, qui ajoute qu’il s’agit d’un progrès notable étant donné que ce pays est le deuxième au monde qui est plus touché par le paludisme.

La source note aussi que la RDC a acheté suffisamment de moustiquaires insecticides durables pour atteindre une couverture opérationnelle à 100% en 2016, en assurant une surveillance de la résistance aux insecticides depuis 2014 et la gestion communautaire intégrée des cas.

Le Fonds mondial, fait-on savoir, a engagé 347 millions de dollars américains de 2018 à 2020 en RDC pour le contrôle du paludisme, poursuit le communiqué qui ajoute que « Les progrès réalisés en matière de lutte contre le paludisme en RDC sont tout à fait remarquables ».

Ce qui fait dire à M. Joy Phumaphi, secrétaire exécutive d’ALMA qu’ « un leadership fort et un engagement à tous les niveaux prouvent que la fin du paludisme est réalisable même dans les environnements les plus difficiles ».

La remise des prix d’excellence 2017 de l’ALMA intervient six mois après l’adoption du « Catalytic Framework » Cadre catalytique lors de la 27e Conférence des chefs d’État de l’Union africaine en juillet dernier. Afin d’éliminer le paludisme du continent à l’horizon 2030, ce cadre offre aux pays africains une feuille de route visant à accroître les ressources nationales consacrées à la lutte contre la maladie, à étendre l’utilisation de

l’innovation et de la technologie, et à améliorer les infrastructures de santé.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse