Médias: Moyen de communication et non de diffamation

par -
0 538
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Médias deviennent un terrain de règlement de compte, des insultes et tout autre aspect qui peut choquer les bonnes consciences.

Pourtant, il est connu que les medias est un instrument de moyen de communication sur une distance plus large, et non un moyen auquel on peut trancher ces conflits, ou on peut venir humilier la dignité d’une personne.

Pas plus tard qu’hier, une image posthume de Marie Misamu prise à la morgue, a circulé sur un réseau social. Pour rappel, en effet, l’artiste musicienne chrétienne congolaise est décédée depuis le 16 janvier courant et sera inhumée aujourd’hui à la nécropole entre ciel et terre. Certaines langues ont déploré que les images sues évoquées faisaient l’objet des moqueries. Or il est acquis, selon le bon sens, que les morts méritent respect et non de l’indifférence.

Cette image de l’artiste, exhibant son visage sur ce réseau social, avant qu’elle soit sorti de la morgue pour lui rendre les derniers hommages, a fait l’objet de plusieurs suspicions.

« Il y a des gens qui se plaisent de certaines publications à l’endroit de la mort de Marie Misamu. Chose grave, ils vont jusqu’à publier son image de la morgue, en s’en moquant éperdument, oubliant que la mort est un chemin obligé pour les humains, et pourquoi afficher une attitude de dédain vis-à-vis de ceux qui nous précédent », a regretté une jeune dame.

Elle renchérit : « il est vrai que tout le monde a ses défauts mais pas jusqu’à humilier le mort. Nous finirons tous par quitter cette terre et désirerons, être honorés après notre disparition », a-t-elle conseillé.

Certaines personnes ont fait des médias ou des réseaux sociaux leur moyen de rendre des comptes, chose qualifiée d’irresponsable.

Une femme qui s’est confié au journal L’Avenir a constaté : là où les gens commencent leur conflit, le monde entier n’y est pas au courant et quand cela fini mal, c’est en ce moment le monde entier est mis au parfum. Il est mieux de laisser le monde tranquille, au lieu de le surcharger des faits sur les medias qui n’ont rien avoir avec les missions des media : informer, former et divertir. Ne transposez pas aux médias des antécédents qui auraient dû se résoudre en privé sans mettre les gens aux alertes.

Les gens ayant une courte mémoire, oublient les rôles des média. Ces derniers ont été vite transmués en des réseaux sociaux. Ce qui revient à dire que les inventeurs doivent trouver des astuces visant à éduquer les gens, pour une bonne utilisation de ces inventions.

Les médias pourraient s’assimiler à un couteau à double tranchant. Si l’on l’utilise sans prudence, ils risquent de blesser. Et faute de maturité, des gens sur tous ces réseaux sociaux, se mettent à tout publier, des choses qui n’édifient nullement, a déploré un père de famille.

Signalons que les autres médias tels que l’audiovisuel ont des mesures d’intercaler des dérapages, en l’occurrence la haute autorité des médias. Cette instance, malgré elle, se recherche en cette matière. Mais avec les réseaux sociaux, il y a nécessité de trouver un moyen d’intercaler des dérapages commis sur ces moyens de communication.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse