Médecine sportive: S’entrainer pour gagner, c’est connaitre les organes concernés

par -
0 233
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La pratique du football a beaucoup évoluée avec le temps. Les dégâts rencontrés sur le plan médical ont permis d’énormes recherches en  médecine. Actuellement, cette dernière a fini par être une branche à part entière pour protéger la vie des athlètes. D’autre part, la connaissance particulière de la médecine du football permet des entrainements qui garantissent les victoires. Cependant pour parvenir auxdites victoires, il est essentiel de connaitre les organes concernés dans la pratique du football.

De ce fait, il est à constater que le cœur est l’organe le plus important de tous. Car autant, on peut avoir des muscles spéciaux, tant que le cœur ne sait pas répondre positivement et régulièrement aux activités sportives, il ne serait pas conseiller de pratiquer le sport. En effet en sport, le cœur est sollicité  pour un apport en oxygène. Comme il a le rôle de pomper le sang et de le faire circuler dans tout le corps, il permet donc le dépôt de l’oxygène dans tout le corps par la circulation sanguine. L’avantage du footballeur est celui de récupérer régulièrement sur le terrain pendant qu’il ne possède pas le ballon.

Par ailleurs, au regard des muscles, le footballeur sollicite plus ses membres inférieurs. Au niveau de la cuisse, les quadriceps, les muscles droits antérieurs, ainsi que les psoas iliaque aident les footballeurs dans la frappe de la balle. Puisque c’est le principal rôle  de cette partie de la jambe dans le football. Quant aux  muscles adducteurs, outre la frappe du ballon, ils aident le footballeur à faire des passes à l’intérieur du pied et aussi à faire la course avec le ballon. Les muscles du péroné quant à eux, ont le rôle de la stabilité et l’équilibre du corps.  Pendant que le genou trouve son équilibre dans les muscles ischio-jambiers et les triceps de la cuisse. Articulation très puissante et très exposé, il est soutenu par de part et d’autre des bandelettes appelées ligaments. En dépit des membres inférieurs, puisque en général le ballon est sur la pelouse, il n’est pas exclu que le footballeur utilise sa tête pour certains coups. Ainsi, les muscles du cou sont importants. En fin, pour parvenir à des gestes charmants et performants dans la pratique du football, les muscles abdominaux participent aux mouvements gestuels notamment lors de la préparation de la frappe qui nécessite les rotations du tronc et implique les muscles grands obliques.

Il faut noter que pour comprendre comment s’entrainer, l’entraineur voit avant tout le fonctionnement des muscles de ses joueurs et comment ce dernier travaille.  C’est à cette issue que les entrainements peuvent aider à éviter les blessures et impliquer des victoires.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse