Médecine sportive: Les délégations sportives officielles à l’étranger sans staff médical conséquent

par -
0 327
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cas du décès de Me Washino Mbombo, garde du corps de Florent Ibenge

En mission officielle lors de la CAN/Gabon 2017, la délégation de la Rdc n’était pas constituée seulement des footballeurs, ni de son staff technique et médical  approprié. Elle est aussi constituée des professionnels des medias et de tout un arsenal à même de soutenir et défendre les couleurs du pays à tous les niveaux. C’est à ce titre que Me Gérôme Mbombo Washino, Karateka et membre de la Fédération de Karaté de la Rdc, y était présent. De surcroit, le défunt a été derrière le Sélectionneur national Florent Ibenge, comme garde du corps. Cependant, cette délégation ne se déplace pas spécifiquement avec une équipe médicale pour prévenir des éventuels problèmes. La préoccupation  principale serait celle d’établir les responsabilités en cette matière.

En pleine compétition, le staff médical et technique est interné et pratiquement enfermé  avec tous les athlètes  pour une concentration maximale et un suivi élaboré sur les footballeurs. Ce staff médical est spécialisé en médecine sportive, qui est en soi, une médecine préventive. Par ailleurs, il n’interdit pas  de donner des premiers soins à un patient ayant un besoin important en médecine clinique. De ce fait, une équipe médicale pour des fins de médecine clinique est indispensable. Malheureusement, les délégations accompagnatrices des équipes nationales voyagent toujours sans staff médical approprié. Par conséquent, l’on ne pense aux solutions que quand il y a scandale. C’est préalablement grâce au seul médecin de la délégation purement  et spécifiquement sportive, en la personne  du Dr Bungu Kakala, que Me Washino a été dépêché dans une formation médicale digne de ce nom. Mais malheureusement, la situation était déjà trop critique et cette icône du Karaté de la Rdc s’en est allé. Il a rendu l’âme très peu de jours après  son admission en soins intensifs.

Au regard de ce qui précède, le ministère des Sport ne devrait–il pas établir spécifiquement les responsabilités sur la prise en charge des cas médicaux que peuvent rencontrer les délégations qui accompagnent les équipes nationales ? Car, la délégation médicale sportive  n’a, en principe, le devoir de la prise en charge des joueurs, qui de surcroit, est totalement enfermée en internement pour ne s’occuper que des athlètes.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse