Médecine Sportive: La perspective d’un football saint et durable sur une pelouse naturelle

par -
0 158
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La construction des stades privés ou publics  met souvent les constructeurs et les maîtres d’ouvrage devant un embarra de choix.  Le quel embarra est basé sur la nature et la qualité de la pelouse à mettre sur l’aire de jeu.  C’est un choix difficile à faire. Puisque cette planification met en action plusieurs intérêts différents. Notamment, l’intérêt de la protection  environnemental, le coût de l’investissement et le temps de l’amortissement,  ainsi que le coût de l’entretient.

Tous ces facteurs qui précèdent semblent mettre les décideurs devant des choix difficile à opérer. Mais en réalité, il n’y a pas des raisons rendant le choix difficile aux décideurs. Tout d’abord, parce que les avantages liés à l’environnement participent à la reconstruction du corps de l’athlète avant, pendant et après le jeu. La FIFA bien qu’ayant soutenue le développement de la pelouse synthétique, reconnaît que l’idéal reste la pelouse naturelle.

La coupe du monde  qui s’est ténue en 2011 en Afrique du Sud  a eu en majorité des stades avec des aires de jeu en gazon naturel. L’expérience a prouvé que le gazon naturel offre beaucoup plus de bien être pour la santé du footballeur. Et ce, parce que la pelouse synthétique participe à la régulation physiologique  de l’athlète pendant le jeu.

La pelouse synthétique fluidifie et permet l’accélération du jeu. Elle augmente la qualité de la trajectoire du ballon et offre des passes de qualité. Mais malheureusement, ce résultat ne  permet pas à l’athlète de conserver son corps comme il l’aurait souhaité. Le joueur est exposé aux douleurs musculaires.  Par conséquent, malgré des efforts en entrainement, le footballeur se fatigue plus vite. Claude Makélélé, un international congolais pense que la pelouse synthétique est à proscrire. La pelouse synthétique brule considérablement et les blessures son difficile à cicatriser. Actuellement, les industriels  et activistes de l’environnement  se battent pour changer les mentalités. Afin que la FIFA batte encore plus campagne sur les avantages qu’offre la pelouse naturelle. Aussi,  les recherches scientifiques prouvent le danger de la pelouse synthétique sur les athlètes et sur l’environnement. Il fait noter que le gazon artificiel émet plus de gaz à effet de serre.

Avec les problèmes multisectoriel que connait le monde sur le plan environnemental, les Etats se classant en position de pauvreté et incapable de s’offrir des stades avec des aires de jeu naturel ont tort. Car la vie étant sacrée, elle vaut plus que tout. C’est pour cette dernière raison qu’il faut lier l’utile à la nécessité.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse