Médecine sportive: Equipement préalable d’un centre Médico-sportif

par -
0 702
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour que les médecins du sport fassent bien leur travail, il leur faut absolument un centre médico-sportif bien équipé. Ce qui permettrait que les spécialistes en médecine du sport puissent bien effectuer les examens physiques. Rappelons tout de même que le diagnostic physique est précédé de l’anamnèse. Ce dernier procédé est un entretien entre le médecin du sport et son patient. C’est donc cet entretien qui débouche sur les diagnostics dits de précision pour le médecin. Et ce, pour qu’il n’y ait aucun doute sur les résultats finaux. Et un centre de médecine du sport devrait en principe ne pas manquer de certains équipements pour la précision des résultats et aussi pour que l’athlète soit le mieux traité possible.

Un centre médical sportif accueillant des sportifs de haut niveau et même des sportifs du dimanche, devraient au préalable être pris en charge par plusieurs matériels et selon le besoin de leur consultation. Ce qui peut être une pathologie ou un problème lié à l’effort. Le centre devrait donc se munir d’un rameur. Aussi, il faut des électrocardiogrammes pour analyser le cœur à l’effort et aussi la façon dont l’athlète consomme l’oxygène. Par ailleurs, il faut des électrocardiogrammes pour faire des électro de repos. Les nouvelles technologies exigent de nos jours l’informatisation du matériel médical pour la netteté des résultats. C’est ainsi que tous ces examens doivent être assistés par informatique. Pour les tests d’efforts, il faut aussi différents supports. Et ce, pour s’adapter à la spécialité du sportif. Les tests de base se font toujours sur ergo-cycle. Mais il y a des vélos pour les sportifs de haut niveau et des vélos des sportifs du dimanche, puisque les niveaux du rendement de travail n’est pas le même. Un tapis roulant est aussi d’une grande importance dans un centre médico-sportif. Le quel pourrait monter jusqu’à environ 25 Km heure. Et une consultation de traumatologie sportive est aussi indispensable, en dépit de tous les matériels dont le centre peu avoir besoin. Ce qui obligerait le centre à être en lien avec des urgentistes, chirurgiens, kinésithérapeutes et orthopédistes, pour des prescriptions d’examen en médecine clinique.

Peut-être peu nombreux, mais ce matériel auquel est adjoint des matériaux de première nécessité pour une formation médicale sportive, dont la trousse médicale, une ambulance, un tensiomètre, un défibrillateur par exemple. Pour l’intérêt supérieur de l’athlète, il faut que le centre national de médecine du sport se munisse de ces matériels.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse