Mbilia Bel au journal « L’Avenir » : « La musique circulera éternellement dans mes veines »

par -
0 1499
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sûre d’elle, la Cléopâtre Mbilia Bel ne cesse de captiver plus d’un avec sa voix mielleuse et à travers des spectacles dignes des professionnels qu’elle présente de temps à temps au public. De nombreuses chansons tirées dans le répertoire de feu Tabu Ley ajoutés à d’autres titres de sa propre gibecière font la fierté de cette chanteuse qui a donné à la musique congolaise ses lettres de noblesse.

Contrairement à une certaine opinion qui ne lui accorde pas un long et bon chevauchement dans le circuit musical congolais, Mbilia Bel signe et persiste « la musique est dans mon sang, jamais je ne m’éloignerais d’elle » ne cesse-t-elle de marteler à qui veut l’entendre. Et, elle a raison.

Toujours très active, elle a mis sur pied un orchestre digne de ce nom qui l’accompagne à chacune de ses productions tant dans la capitale congolaise que partout ailleurs.

A une question lui posée, la compositrice de « Sucré-salé » promet des merveilles quant à l’avenir de la chanson féminine congolaise mais il faudra que les filles qui ont choisi cette voie pour évoluer puissent prendre leur travail au sérieux. La meilleure façon pour elles de faire est celle de composer leurs propres chansons. Celles-ci auront pour finalité d’enrichir leur répertoire au lieu de s’adonner essentiellement à l’interprétation d’œuvres d’autrui tel que le font, malheureusement aujourd’hui, les nouvelles unités dans la chanson féminine congolaise.

(Kingunza Kikim Afri ) 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse