Matinée scientifique sur le cancer du col de l’utérus

par -
0 634
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’UNFPA recommande la création d’un programme national de lutte contre le cancer en RDC

La Fondation Mutombo Dikembe appuyé par l’UNFPA a organisé une matinée scientifique, lundi 21 mars dernier à Kinshasa. Cette rencontre des scientifiques était basée sur le cancer du col de l’utérus, une maladie qui constitue un important problème de santé publique. Dans son mot, la représentante de l’UNFPA a déclaré que cette maladie fait partie des causes fréquentes de décès des femmes dans le monde. Le taux de prévalence est estimé à 270. 000 femmes qui meurent chaque année dans le monde, de suite du col de l’utérus. Pour lui, en effet, les estimations actuelles en RDC indiquent que le cancer du col est le plus fréquent chez les femmes.

Cette réflexion de haut niveau basé sur le cancer de col de l’utérus, a connu la participation des experts comme le professeur Groesbecic Parham de l’Université de Caroline du Nord. Celui-ci a partagé son expérience vécue en Zambie, dans la lutte contre cette maladie. Il a souligné que dans le cadre d’un projet avec la Fondation Dikembe Mutombo appuyé par l’UNFPA, les médecins congolais seront formés à la prise en charge des patientes souffrant de ce cancer, leur taux étant en hausse en RDC.

6000 femmes environ ont été diagnostiquées avec ce cancer chaque année et les 5000 en sont mortes.

Pour Diene Keita, représentante de l’UNFPA, l’accès aux services de santé est très limité alors que ce fléau silencieux ravage et cause de dégâts aux seins des familles congolaises. Mutombo Dikembe ne cesse de faire le plaidoyer et de mobiliser des ressources en faveur de la santé de la population congolaise, a indiqué le professeur Léon Mbala. Les intervenants à cette journée ont insisté à ce qu’il y ait un registre national du cancer. Car les statistiques nationales sont inexistantes. Au gouvernement de créer un programme national de lutte contre le cancer, afin de permettre à toutes les femmes d’accéder à l’examen clinique et para-clinique.

Conformément au mandat du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), a renchéri la représentante Diene Keita je réitère notre engagement dans la poursuite de l’appui technique et financier au Gouvernement, pour la mise en œuvre du programme de Coopération RDC-UNFPA axé sur la santé sexuelle et reproductive, la jouissance des droits reproductifs, l’épanouissement et la protection des jeunes et adolescents, ainsi que la gestion des données sociodémographiques.

(RTM)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse