Matete: Baylon Gayibene instruit les policiers à protéger les vendeuses

par -
0 691
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le bourgmestre de la commune de Matete, Thierry Baylon Gayibene (voir photo ci-contre) a invité les agents de l’ordre de sa juridiction à s’activer dans la protection notamment des femmes vendeuses. Cette catégorie inclut les gagne-petit qui s’étendent le long des avenues, en quête de survie. Il nous revient que ce message, l’autorité politico-administrative l’a passé de vive voix, débarquant lundi dernier, au bureau du Sous-Ciat de la 1re rue à l’entrée Ma Crevette, au quartier Des Marais (qui borde la rivière N’Djili). « J’ai assez reçu de doléances sur les tracasseries dont sont victimes les (pauvres) vendeuses. Je voudrais que cela change. Car nul n’est censé ôter la tranquillité à la population, au nom d’un certain pouvoir. Vous êtes pour la protection des personnes et de leurs biens, et à ce titre, votre fierté consiste à entendre la population rendant un bon témoignage de votre dévouement. (…) », a-t-il instruit. Se tournant du côté des lésées, l’autorité les a exhortées à demeurer respectueuses des lois et à prendre leur courage, afin de dénoncer tout débordement policier dont elles souffriraient.

Depuis un temps, en effet, des témoignages indiquent que les rapports entre vendeuses et agents de l’ordre se sont dégradés, dès l’entrée en vigueur de la phase II de l’opération « Likofi » (entendez : coup de poing), décembre 2013. La première remontant en 2005, sous l’administration urbaine du gouverneur d’alors Jean Kimbunda.

Car ladite opération compte, entre autres volets, le déguerpissement des tablettes et autres étalages encombrant la voie publique. Certains éléments incontrôlés ayant été pointés du doigt dans cet ordre d’idée, d’outrepasser leur mission.

A l’heure où Kinshasa connaît une forte urbanisation des populations,   des bureaux de Police de proximité abondent, la promiscuité courante aussi. L’oisiveté d’un grand nombre occasionne des marchés de fortune. Dans le même ordre d’idée, la coexistence entre l’explosion des activités de survie et le chômage des jeunes, a donné lieu à un type de citoyens peu enclins à observer scrupuleusement la loi. Un tel environnement prédispose l’agent de Police à une charge accrue et nécessite beaucoup de loyauté et d’abnégation. Dans une chanson à succès, feu l’illustre Tabu Ley a constaté : « biso banso tokomi ba komelesa, nani akotekela moninga po akakola ? » (Entendez : nous sommes devenus tous vendeurs. Alors, qui admettrait le marchandage ?)

« Et pour de bon, prenons le plus bel élan dans la paix (…) », chante-t-on dans l’hymne national

Quand la nation s’engage, à travers le « Débout Congolais », à prendre le plus bel élan dans la paix, il importe de situer, dans ce contexte précis, la place de l’agent de Police. Par sa loyauté, son modèle et sa disponibilité, en effet, celui-ci accompagne les institutions de la République : il maintient l’ordre public et préserve la tranquillité des citoyens et celle de leurs biens.

Feu le Maréchal Mobutu, début décennie quatre-vingt (80), avait mis en garde contre tout débordement : « Le Président de la République n’est pas un magicien. Seul, il ne peut rien ; avec l’appui de tout son peuple, il peut tout. Mais nous devons éviter que les efforts du peuple soient anéantis par l’inconscience et la cupidité de certains cadres », a-t-il martelé.

En son temps, M’Zee Laurent Désiré Kabila a extériorisé son credo en ces termes : « Le Congo est conscient de son rôle dans le concert des nations », a-t-il dit. Au regard de la taille du pays, cette conscience implique des moyens, pour cheminer vers des objectifs : « Et pour de bon, prenons le plus bel élan, dans la paix. (…) ».

D’où, l’avantage de mettre l’agent de Police en situation de s’assumer, pour notamment être compétitif et utile aux enjeux de l’heure. Des séminaires de remise à niveau, un traitement mensuel qui tienne compte de l’évolution du marché, réhabiliter la ration dans des cantines et d’autres avantages appropriés.

(Payne)        

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse