Matata Ponyo réplique ce matin aux députés

par -
0 450
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Révision du budget 2016 de 8,4 à 6,6 milliards FC

Matata Ponyo réplique ce matin aux députés

Le Premier ministre Matata Ponyo Mapon sera ce matin en face des élus du peuple. La loi de finances exercice 2016  est sur le point de  subir des modifications profondes  en raison de l’évolution de la situation économique internationale. C’est ce qui justifie, le lundi 16 mai dernier, la présentation par le Chef du gouvernement  du Projet de lois de finances  rectificative, de l’exercice en cours, à l’Assemblée nationale. C’était lors d’une plénière présidée par Aubin Minaku Ndjalandjoko.

Le chef du gouvernement a donné des raisons qui militent en faveur de  la révision de ladite loi tant la situation économique congolaise est aussi affectée par la situation internationale des métaux, dont essentiellement le cuivre et le cobalt, mais aussi le pétrole. Ces ressources se traduisent globalement par la tendance en baisse de leurs cours.

Pour Augustin Matata Ponyo, les ressources internes de l’ordre de 6,5 milliards de Francs congolais initialement prévues, ont été revues à la baisse à hauteur de 2,5 milliards de Francs congolais.

A l’en croire, la loi de Finances rectificative reflète les politiques prioritaires  et les objectifs à décliner dans la programmation budgétaire des actions du gouvernement ainsi que les mesures prises pour stabiliser et relancer l’économie nationale. Ce, en vue de réduire la pauvreté.

Le Premier ministre Matata a aussi présenté la nouvelle configuration des recettes d’ordre général interne et externe. Ainsi, toutes les recettes provenant des douanes, les fiscales et non fiscales, encadrées des recettes des pétroliers producteurs ont-elles toutes connues une régression.

Selon ce projet qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, la loi des finances rectificative de l’exercice 2016 se chiffre  à  environ 6,6 milliards de Francs congolais contre 8,4  environ, initialement prévus. Ce qui présente un taux de régression de 22% !

Après débat, le Premier ministre qui était accompagné de tous les membres de son gouvernement a sollicité et obtenu 48 heures pour rencontrer les préoccupations soulevées par les  élus du peuple lors du débat général.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse