Matata Ponyo démissionne

par -
0 469
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une page se ferme, une autre s’ouvre, ainsi va la vie. On s’y attendait au vu de l’impatience des Congolais qui voulaient connaitre le successeur du Premier ministre Matata Ponyo ce, après l’Accord politique national conclu le 18 octobre à la Cité de l’Union africaine. Et ce, conformément au 17 point c du chapitre XI sur les institutions de la République, qui stipule qu’ « il sera procédé, dans les 21 jours de la signature du présent Accord, à la formation d’un nouveau Gouvernement d’union nationale. Sans préjudice des dispositions constitutionnelles et législatives nationales en vigueur, le Premier ministre est issu de l’opposition politique signataire du présent Accord ».

Après avoir remis sa démission au Chef de l’Etat, Joseph  Kabila Kabange, Matata Ponyo a déclaré avoir déposé sa démission et des membres de son gouvernement « pour répondre à l’esprit et à la lettre de l’accord » signé en octobre dernier par la Majorité présidentielle, la société civile et l’opposition politique, mais aussi une frange de l’opposition du Rassemblement qui a apposé sa signature.

« Je viens d’avoir une séance de travail avec le Président de la République à sa demande et au cours de laquelle, j’ai pu déposer ma démission de Premier ministre, ainsi que celle de mon Gouvernement. Le dépôt de cette démission, c’est pour répondre à l’esprit et à la lettre de l’accord issu du dialogue initié par le Président de la République », dit-il, avant d’ajouter que comme vous le savez, cet accord demande la formation du Gouvernement d’union nationale et cela va logiquement avec la démission du Gouvernement existant dont j’ai eu la charge de diriger depuis quatre ans et demi maintenant.

Consolider les acquis

En outre, Matata Ponyo a estimé qu’au terme de quatre ans et demi à la tête du gouvernement congolais, le travail qu’il a abattu avec son gouvernement est très appréciable et ils peuvent dire que le bilan est globalement positif. « Du point de vue macro-économique, nous avons enregistré des performances inédites en termes de stabilité de taux de change, même si au cours des derniers mois il y a eu [des] soubresauts liés notamment à la crise internationale », a-t-il déclaré.

Il s’est par ailleurs félicité de son bilan à la tête du gouvernement qu’il a dirigé pendant 4 ans et demi. «Lorsqu’on dépose une démission, celle-ci doit être acceptée par le Président de la République», a-t-il précisé, ajoutant qu’en attendant, il expédie les affaires courantes jusqu’à l’acceptation de sa démission par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Des résultats qui doivent certes être consolidés et améliorés. Et ce, sur base du principe de la continuité de l’Etat. Au prochain Gouvernement de faire mieux, surtout dans l’amélioration du vécu quotidien de la population.

Ancien ministre des Finances, Augustin Matata Ponyo a été nommé Premier ministre le 18 avril 2012, conformément aux articles 78, 79 et 90 et à l’ordonnance présidentielle n° 12/003 de ladite date. Par conséquent, ses ministres expédients les affaires courantes. Parmi eux, certains ont été à la hauteur de leurs tâches et ne disparaitront pas de si tôt de la mémoire de la population. C’est le cas des ministres de l’Intérieur, de la Communication et Médias (porte-parole du Gouvernement), de la Jeunesse et Sports, de la Santé, etc. Ces têtes couronnées méritent leur présence au nouveau Gouvernement, du fait de leur expertise, mais aussi de leur expérience en cette période charnière que traverse la République Démocratique du Congo.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse