Matata II bis: Dix ministres entrent et deux sont permutés

par -
0 1318
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le n°1 congolais et son Premier ministre

Après la révocation le 16 septembre dernier du ministre du Plan et suivi de la mise en œuvre de la Révolution de la modernité, M. Olivier Kamitatu et de Pierre Lumbi Okongo, respectivement Autorité morale de l’ARC et Autorité morale du Mouvement social pour le renouveau (MSR), suivie de la démission par solidarité à leurs leaders des ministres de la Fonction publique (Jean-Claude Kibala), des Affaires foncières (Bolengetenge) et de la Jeunesse et Sports (Sama Lokonde), le président de la République se devait de procéder à un réaménagement technique du Gouvernement de Matata Ponyo, pour lui permettre d’être performant et relever ainsi plusieurs défis de taille qui se dressent sur son passage.

C’est ainsi qu’il a procédé, le samedi 26 septembre 2015, au remplacement des ministres membres des partis frondeurs qui ont démissionné ou non et révoqué. Par la même occasion, il pourvoit au poste laissé vacant depuis la formation du Gouvernement Matata II, notamment le ministère des Affaires sociales et Action humanitaire. Ce réaménagement intervenu tard la nuit a été fort critiqué par une frange de la population, qui n’a pas compris comment le chef de l’Etat (qui a usé de son pouvoir discrétionnaire) a écarté du Gouvernement les ministres qui s’étaient désolidarisés de leurs partis politiques. A telle enseigne que ces derniers sont désabusés voire ridiculisés. Sans entrer dans le secret des dieux, disons tout simplement que celui qui a trahi le prince, peut aussi trahir le roi.

Ainsi, Georges Wembi Loambo est nommé ministre du Plan et Suivi de la mise en œuvre de la révolution de la modernité, en remplacement d’Olivier Kamitatu (ARC); Robert Bopolo Bogeza du PDC prend l’Environnement, Conservation de la nature et Développement durable, au détriment d’un autre PDC Bienvenu Liyota ; Emile Mota Ndongo Kang de l’UNADEF se voit confier l’Agriculture, Pêche et Elevage, en défaveur de Kabwe Mwehu Longo qui s’est même retiré de l’Union Nationale des Démocrates Fédéralistes (UNADEF) ; Gustave Boloko Nkeli de l’UCP est nommé ministre des Affaires foncières, en remplacement du MSR Bolengetenge.

Arrive à la tête de la Fonction publique, le PANADER Isumbisho Mwapu. Il remplace à ce poste Jean-Claude Kibala du MSR qui a démissionné par solidarité à Pierre Lumbi révoqué de la présidence de la République ; Mme Adèle Debgalase Kanda de l’AFDC est nommée aux Affaires sociales et Action humanitaire, ministère qui n’avait pas d’animateur) ; Mme Lucie Kipele Aki Azwa de l’ARC et M. Denis Kambayi du PPRD sont nommés respectivement ministre de Femme, Famille et Enfant au détriment de Mme Bijou Kat, et à la Jeunesse et Sports et Loisirs à la place de Sama Lukonde. Le président de la Fondation Grand Kasaï, pour être à la hauteur de sa tâche, devra être l’église au milieu du village et non constituer un 12ème homme pour son club de cœur, l’AS V. Club.

Comme on peut bien le constater, ce Gouvernement enregistre deux permutations. Il s’agit de Crispin Atama Tabe du PPRD qui passe au ministère de la Défense nationale, Anciens combattants et Réinsertion et Aimé Ngoy Mukena du PPRD qui arrive aux Hydrocarbures. Deux vice-ministres effectuent leur entrée, il s’agit de Franklin Tshiamala Manyiku, le communicateur de la Majorité présidentielle/PPRD nommé au Plan et Simplice Ilunga Monga de l’ACO aux Transports et Voies de communication.

Rappelons que depuis la publication du Gouvernement Matata II, le ministère des Affaires sociales et Action humanitaire n’avait pas d’animateur. Jusqu’à la nomination de Mme Adèle Debgalase, c’est l’ancien ministre du Genre, Famille, Femme et Enfant qui assurait l’intérim de ce ministère. Sur les douze membres du Gouvernement nommés par le chef de l’Etat, huit ministres et deux vice-ministres font leur entrée et deux sont permutés. Ci-dessous les 10 ministres entrant :

– Défense nationale, Anciens combattants et Réinsertion : Crispin Atama Tabe

– Plan et Suivi de la révolution de la modernité : Georges Wembi Loambo

– Hydrocarbures : Aimé Ngoy Mukena

– Environnement, Conservation de la nature et Développement durable, Robert Bopolo Bogeza

– Agriculture, Pêche et Elevage : Emile Mota Ndongo Kang

– Affaires foncières : Gustave Boloko Nkeli

– Fonction publique : Isumbisho Mwapu

– Affaires sociales et Action humanitaire : Adele Degbalase Kanda

– Femme, Famille et Enfant : Lucie Kipele Aki Azwa

– Jeunesse et Sports : Denis Kambayi Tshimbumbu

Vice ministres

Plan : Franklin : Tshiamala Manyiku

Transport et Voies de communications : Simplice Ilunga Monga

 

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse