Marshall Dickson signe son retour aux sources !

par -
0 147
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’une des figures de proue de la musique urbaine en RDC, Marshall Dickson s’est toujours montré dans ses compositions comme un musicien touche à tout. Depuis Paris, MD est heureux de donner sa voix au www.arts.cd pour évoquer sa carrière et quelques points saillants qui font l’actualité :

Connu jadis comme un rappeur, actuellement comment vous vous présentez ?

Je me suis toujours présenté comme un chanteur qui fait de la musique urbaine, il m’arrive de faire du rap, du zouk, du dancehall, etc… J’aime à me laisser guider par l’inspiration, sans me mettre dans une case ou une catégorie !

Quelle analyse faites-vous de la musique congolaise actuelle?

Marshall Dickson: À mon avis, la musique congolaise est stagnante ! Non seulement elle est combattue par d’autres communautés et certains médias, à cela s’ajoute l’inexistence de l’industrie musicale, et comme pour enfoncer le clou, le boycott des combattants ! Donc en bref, la musique congolaise va super mal ! Et il est grand temps d’y remédier.

 Comment appréciez-vous le mouvement des combattants ?

Ce problème-là est très complexe car au départ, c’était pour punir ceux qui avaient soutenu le régime en place, mais bien après, l’on se rend compte que le problème est bien plus profond que ce qu’on pense ! Car même ceux qui n’ont pas soutenu le régime ont été pénalisés de la même manière ! Et dans certaines bouches de combattants concernés, l’on entend dire que même si ce régime passait, ils ne permettraient toujours pas le retour de la musique dans la diaspora ! En conclusion, c’est un problème qui ne prend pas source uniquement dans la situation politique actuelle mais elle est bien profonde. Et il faudrait songer à trouver dès à présents  des pistes de solution : Un vrai dialogue entre les parties impliquées.

« Elengi ya mbuma » Marshall explore un terrain nouveau ?

Quand on jette un regard dans ma carrière, comparativement aux autres de ma génération, je suis celui qui a le répertoire le plus variés, car j’ai toujours pris des risques artistiques, en touchant toutes les musiques qui me parlent, coupé décalé, rap, dancehall , zouk , folklore ( Avec Albertine ) et maintenant, je me suis senti tenté par la rumba congolaise, mais vraiment celle de l’ancienne école dont je suis très fan !

 A la fin, Dixon remercie les pères de la rumba ? Qu’est ce qu’ils représentent dans votre carrière ? Peut-on dire que Marshall change de kazack?

Comme je viens de le dire ci haut, je suis plutôt fan de l’ancienne école, wendo, franco, rochereau, grand kalle etc. Ces figures influencent beaucoup ma musique et m’inspirent énormément. Et cela s’est vraiment fait sentir dans mon dernier single « ELENGI YA MBUMA ».

Changement de veste ? Non je ne pense pas, il faut le prendre comme pour les autres titres comme par exemple quand j’ai chanté ENLACE ( mon zouk ) qui marche toujours très bien , mais cela ne fait pas de moi un zoukeur.

Après la chanson ” elengi ya mbuma ” qu’elles sont perspectives ?

 

ELENGI YA MBUMA fait partie d’un projet intitulé NKOSI qui sera à 90 % en lingala, avec beaucoup de sonorités de chez nous (un vrai retour aux sources).

 Où en êtes-vous avec votre projet de producteur ?

Oui par rapport à la production j’ai déjà un label MD MUSIC que j’installe cette année au pays ! Nous allons bosser dans la production et aussi la distribution. Je vous donnerai d’amples informations au moment opportun.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse