Marc Manyanga s’insurge contre la position d’Omer Egwake

par -
0 519
Récupération du patrimoine de l’Etat spolié dans la ville de Tshikapa par la société Kauma Mines
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il ressort de la mission d’enquête parlementaire sur le patrimoine immobilier de l’Etat dans la ville, Chef-lieu de la  province du Kasaï, effectuée du 11 au 27 mai 2016, que la plupart des maisons, terrains et édifices de l’Etat sont spoliés par les particuliers qui en disposent. La commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée provinciale s’est rendu compte de la spoliation à grande échelle du patrimoine de l’Etat par la société Kauma Mines.

Soucieux de remettre l’Etat congolais et par ricochet, la province du Kasaï dans ses droits et faire décoller le développement, le Bureau de l’Assemblée provinciale a transmis pour exécution les recommandations de l’organe délibérant adoptées à la séance plénière du lundi 27 juin 2016 au terme de la mission au Gouvernement provincial. Fort des recommandations de la conférence des Gouverneurs de provinces, tenue à Lubumbashi du 13 au 16 juin 2016 , sous la haute direction du Président de la République, et en exécution des recommandations de l’Assemblée provinciale, le Gouverneur de province prend l’arrêté instituant la commission de récupération de patrimoine l’Etat dans la ville de Tshikapa avec à sa tête le vice Gouverneur Hubert Mbingho.

Omer Egwake à la rescousse de Kauma Mines

Alors que la commission de récupération de patrimoine est en pleine action, le ministre national sortant de l’Urbanisme, piqué par on ne sait quelle mouche, adresse une lettre à l’Avocat conseil de Moke Malu, avec une copie au Gouverneur du Kasaï, lettre qui frise l’étouffement de l’action du gouvernement provincial. Omer Egwake note qu’après analyse des pièces jointes et consultations de la division provinciale de l’habitat kasai central, il s’avère que le patrimoine de la société Kauma Mines n’est pas repris dans la parque immobilière du patrimoine privé de l’Etat dans la province du Kasai…

Le gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga Ndambo monte au créneau, il est difficilement compréhensible que le principe sacro-saint de la continuité de l’Administration publique soit battu en brèche par cette correspondance. L’Autorité provinciale sur un ton pas à l’ ordinaire revient sur l’histoire de la spoliation des maisons de l’Etat avant de relever sa détermination de remettre la province du Kasaï dans ses droits.

De la genèse

Usant de ses relations avec la Présidence de la République, M. Moke Malu Alias Mukendi Ndjendie, obtiendra la signature de la lettre N° 91/BPR/BL/VOY/88 du 18/10/1988 par le DIRCAB du chef de l’Etat, Mobutu, M. Mokonda Bonza adressée au Commissaire d’Etat au Portefeuille, lui demandant d’autoriser la vente de quatre maisons. Comme si cela ne suffisait pas, voué à la cause de Kauma Mines, il va écrire en date du 24/10/1988 par sa lettre N° BPR/DR/BYM/2914/88 pour solliciter  l’achat de la maison N° 96 sur l’avenue Ndundu (Lumumba) au profit de Kauma Mines∙

Réagissant à cette spoliation criante, les élus de Tshikapa avaient exprimé leur indignation dans une lettre N° MKM/KKK/FR/03/89 du 05 décembre 1989, adressée au Premier Commissaire d’ Etat, et en réponse, ce dernier avait par sa lettre N° PCE/03/746/1990 du 14 mars 1990 notifiée aux élus du peuple, Circonscription électorale de Tshikapa, la décision du Président Mobutu relative au retour des immeubles acquis par la société Kauma Mines dans le patrimoine privé de l’Etat, laquelle décision sera sanctionnée par l’arrêté N° CAB/MTPAT/UH/01/ZL/0019/95 du 24 Août 1995 du Ministre des Travaux Publics, Aménagement du Territoires, Urbanisme et Habitat portant annulation des ventes des immeubles  du domaine privé de l’Etat dans la Région du Kasaï-Occidental ( actuellement Kasaï), vente sollicitée de 28 maisons de l’ Etat à Tshikapa par  la société Kauma Mines∙

Contre toute attente, le même jour de la signature et publication de  l’arrêté sus venté c’est-à-dire le 24  août  1995, le Vice Premier Commissaire d’Etat et Commissaire d’Etat à l’administration du Territoire va s’arroger le pouvoir de faire un message officiel N° 25/CAB/Vice/ATD/0193/95 du 24 août 1995 au Gouverneur du Kasaï-Occidental par lequel il contredisait l’arrêté et confirmait à tort que toutes les maisons acquises par Kauma Mines restaient propriété de cette dernière∙ Ce message anarchique a été appuyé par sa lettre N°25/CAB/VICE/ATD/1110/1195∙ Jusqu’à ce jour, aucun autre arrêté n’a été pris annulant le précédant.

Le Ministre du Portefeuille, le Professeur Norbert Likulia Bolongo par sa lettre n°MIN-PF/CAB/ML/0104/MM/0039/2001 du 10/02/2001, exigeait à M. Mukendi Ndjendje Directeur Gérant de Kauma Mines, de fournir à son Ministère les preuves des versements de fonds au compte du Trésor Public pour l’achat de 28 maisons de l’ancienne société dénommée Forminiere à Tshikapa. Malheureusement, ladite correspondance n’a connue aucune suite jusqu’à ce jour.

Le responsable de la société Kauma Mines, M.  Mukendi Ndjendje, ne s’est distingué à ce jour qu’à travers des lettres qu’il obtient toujours dans le privé auprès des officiels qu’il entraine dans sa machination non convaincante. Le Gouvernement provincial relève que l’occupation de toutes les maisons querellées est totalement illicite car, aucun acte de désaffectation de l’autorité compétente n’est produit.

Le Gouvernement provincial rassure l’opinion publique de sa détermination de remettre l’Etat dans ses droits les plus légitimes, tels que soulignés lors de la Conférence des Gouverneurs de provinces, tenue à Lubumbashi du 13 au 16/06/2016, sous la haute direction du Président de la République, Chef de l’Etat.

La correspondance du Ministre National de l’Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat n’apporte aucun élément nouveau de nature à étouffer  l’action de la Commission de récupération du patrimoine Immobilier instituée par le Gouvernement provincial sur la base des recommandations de l’Organe délibérant de la Province du Kasaï.

(Laurent Lukengu/Tshikapa )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse