Manque d’électricité dans certains coins de Kinshasa: La population interpelle l’autorité contre l’insécurité

par -
0 328
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les habitants de la ville province de Kinshasa subissent plusieurs agressions à cause des conditions défavorables dans lesquelles ils vivent. L’électricité a toujours été un problème pour le peuple congolais, car c’est beaucoup plus souvent dans les noirs que les agresseurs profitent pour faire du mal à la population.

Ils forment des groupes pendant la nuit, se promènent dans les rues surtout celles qui manquent du courant et menacent, violent et tuent les personnes sans défense.

Dans certaines communes de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, les routes sont tellement abimées que les véhicules ne peuvent même plus y accéder.

Pour arriver à leurs destinations, beaucoup ont besoin de prendre des motos, à cause du mauvais état des routes. Mais dans des endroits obscures, certains conducteurs des motos profitent de la situation pour voler leurs clients surtout les femmes. Ceci parce que la plupart n’ont pas assez de forces pour se défendre.

Les habitants de la commune de Kasa-Vubu, vers le marché Gambela affirment ne plus pouvoir se promener librement au-delà de 18 heures. Ceci s’explique par le fait que la route principale ramenant jusqu’au rond-point Gambela se trouve dans un mauvais état depuis belle lurette.

Ainsi les enfants de la rue communément appelés « shegués », envahissent cet espace pour bloquer les passants et ensuite les ravir ce qu’ils possèdent ; voire même leur faire du mal lorsqu’ils ne cèdent pas facilement.

Généralement, la sécurité de la population et de leurs biens est garantie par la police. Malheureusement, les victimes de beaucoup d’agressions pensent que le problème de l’insécurité n’est presque plus une préoccupation pour les autorités, mais surtout pour les forces de l’ordre.

La population congolaise est à son comble parce qu’elle ne sait plus à qui se fier car même la nuit, l’uniforme des agents de l’ordre ne la rassure pas du tout. Cela par le fait que beaucoup se font agresser par les mêmes agents de l’ordre.

Certaines personnes affirment avoir été agressées à la vue des agents de l’ordre. D’autres disent que ces agents de la police congolaise de leurs quartiers ne viennent pas à leurs secours lorsqu’ils font appel à eux.

La plupart des attaques se font aussi par les « Kuluna » qui n’ont pas pitié de leurs semblables, car tout ce qui les intéresse c’est de faire du mal à la population pour se procurer ce qu’ils veulent à tout prix, toujours prêt à blesser voire même tuer.

Triste est de savoir que les bandits armés s’introduisent dans les maisons pour voler et tuer. Ils kidnappent les gens sous la casquette des chauffeurs des taxis. Coup de chapeau à la Police Nationale Congolaise/ville de Kinshasa qui vient de lancer l’opération de contrôle des véhicules communément appelés « Ketch ». Cette opération, si elle est bien menée, pourra tant soit peu soulager l’inquiétude des Kinoises et kinois qui ont du mal à utiliser ces taxis ketchs au-delà de 18 heures.

La population congolaise demande aussi au numéro un de la police congolaise de bien vouloir renforcer la sécurité dans certains coins de Kinshasa, mais aussi aux membres du gouvernement d’aménager les routes, si possible mettre des caméras des surveillances 24 heures sur 24 dans un cadre intercommunal.

(Grâce Ntumba/stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse