Manque de gasoil etdes lubrifiants

par -
0 612
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouvernement a pris les dispositions pour accompagner la SNCC

Au micro, M. Henry Yav, ministre des Finances

Interviewé dernièrement par la presse locale, le Directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), parlant de la contrainte majeure sur l’exploitation des locomotives, il a sans doute cité la fourniture du gasoil et lubrifiants.

Et ce, avant d’expliquer que depuis septembre 2011 jusque fin mars 2015, la Banque mondiale, par le biais du projet de Transport Multimodal (PTM), a financé la fourniture de gasoil et lubrifiant à la SNCC pour 46 millions de dollars américains. Depuis fin mars 2015, et au moment où ces locomotives neuves sont inaugurées, la SNCC est dans l’incapacité d’acquérir le gasoil et les lubrifiants pour son exploitation.

Il a à cette occasion appelé le Gouvernement de la République à prendre le relais de la Banque mondiale dans le financement du gasoil et lubrifiants afin d’éviter que ces locomotives neuves ne soient condamnées à être immobilisées en Gare voyageurs de Lubumbashi, ce qui est le cas à ce jour. Pour lui, une telle situation ne serait tolérable pour personne, même si des discussions fructueuses ont eu lieu au niveau du cabinet du Président de la République avec les ministres concernés. Et dans ce contexte, il est urgent qu’une solution soit choisie et appliquée sans délais.

Au cours de la réunion de la Troïka stratégique d’hier jeudi, qui réunissait les ministres habituels autour du Premier ministre, la question spécifique, notamment la situation à la SNCC a été examinée. Pour rappel, la haute autorité du pays, le Premier ministre et quelques ministres du Gouvernement s’étaient déplacés pour le Katanga pour inaugurer les locomotives neuves.

« Il ne suffit pas seulement d’avoir des locomotives. L’objectif est qu’elles puissent travailler, d’où l’accompagnement en ce qui concerne le financement des coûts opérationnels. Par rapport au carburant et les lubrifiants, le Gouvernement a pris des dispositions pour pouvoir accompagner ce processus en vue de la relance de la SNCC », a expliqué le ministre des Finances, Henry Yav Mulang.

Les principaux prix sont en baisse

Il sied de souligner que la réunion de la Troïka stratégique d’hier a eu à examiner dans son premier temps la situation économique internationale, où il est constaté que la plupart des principaux produits connaissent une tendance à la baisse. C’est le cas du cuivre, du pétrole et de certains produits agricoles, à part le riz.

Disons qu’après cette analyse, la Troïka a eu à examiner la situation au niveau national. En ce qui concerne le cadre macro-économique, il est stable. Le taux d’inflation est à 0,64%, le taux de change reste stable.

Dans le compte rendu fait par le ministre des Finances, nous apprenons que la réunion de la Troïka stratégique a passé en revue la situation de la paie. Il est vrai que ce mois-ci la paie est faite avec un peu de retard, mais cela est dû à la mise en place d’un nouveau système qui tend à assainir le système de paiement, étant entendu qu’on à informatiser la paie qui permet d’éviter de payer les doublons. « C’est juste un glissement, une situation ponctuelle, mais des dispositions ont été prises pour que cette paie se poursuivent », dit-il.

Au sujet du mois d’août, toutes les dispositions sont prises pour que la paie soit assurée dans le délai. De son côté, le programme économique du Gouvernement se poursuit normalement et tous les repères sont bons. La Troïka a aussi examiné la situation du secteur minier où il est constaté que la production est en nette augmentation. « Elle aurait été encore davantage n’eût été le déficit énergétique auquel le secteur connaît maintenant et à ce niveau, des pistes de solutions sont en cours d’examen pour soulager la situation des entreprises », termine-t-il.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse