Manœuvre dilatoire au processus électoral: Le CNC attend faire ombrage au complot contre les élections à la base

par -
0 677
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les tentacules et agitations qui s’observent dans les états-majors des partis politiques tant de la majorité que de l’opposition pour faire ombrage à l’organisation des élections, notamment les arriérés électoraux de 2006 et 2011 pour parachever ce cycle, ont poussé le Congrès National Congolais à hausser le ton. Ce parti politique membre de la Majorité présidentielle n’attend pas laisser faire toutes ces manœuvres dilatoires des hommes qui ne disposent pas de l’ancrage à la base. D’où, leur acharnement à ne pas vouloir participer aux élections sentant déjà la fin de règne de leurs partis politiques. C’est dans cette optique que le parti de l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala est monté au créneau pour fustiger toutes ces manœuvres des hommes politiques qui ne veulent pas voir les élections s’organiser à la base. Dans un point de presse à son siège national dans la commune de limité, l’honorable Président national et député national élu de Mont Amba, l’un des doyens parlementaires devant la presse nationale, a fait la déclaration ci-dessous :

DECLARATION POLIQUE DU CONGRES NATIONAL CONGOLAIS (CNC) PAR RAPPORT AUX PREALABLES AVANCES PAR L’OPPOSITION CONCERNANT LE CYCLE ELECTORAL

Le Congrès National Congolais (CNC), parti membre de la majorité
présidentielle, parti Kabiliste et fier d’appartenir à la majorité
présidentielle dirigée des mains de maître par son Secrétaire Général,
Aubin MINAKU, sous le leadership du Chef de l’Etat Joseph KABlLA
KABANGE,
autorité morale, a suivi avec amertume et consternation la
déclaration politique de l’opposition congolaise qui pose ainsi des
préalables pour participer aux élections locales, municipales et
provinciales qui pointent à l’horizon en République Démocratique du
Congo. Au regard de ces faits gravissimes, anticonstitutionnels et anti-
démocratiques, le Congrès National Congolais, prenant à témoin la
communauté tant nationale qu’internationale; déclare ce qui suit :

  1. Le Congrès National Congolais(CNC) ne laissera personne, acteur
    politique de la majorité tout comme de l’opposition, membre de la
    société civile, violer la constitution en s’apprenant à l’indépendance
    de la CENI et au caractère exclusif des pouvoirs qui lui sont dévolu
    en matière de calendrier électoral.
  1. Le Congrès National Congolais (CNC) rappelle aux uns et aux autres que le respect de la constitution s’impose à tous aussi bien à
    la majorité tout comme à l’opposition ainsi qu’à la société civile.

Le Congrès National Congolais (CNC) fait observer que si la CENI estime que les arriérés électoraux de 2006 et 2011 ne peuvent qu’être régis par la loi qui était en vigueur au moment de l’organisation desdits scrutins conformément au principe de la non rétroactivité de la loi,certains compatriotes pensent le contraire notamment ceux de l’opposition, c’est leur droit. Il leur appartient
comme dans tout Etat de droit de saisir les instances judiciaires
compétentes.

  1. Le Congrès National Congolais (CNC) soutient indéfectiblement la
    CENI dans tous ses efforts tendant à organiser des élections libres,
    démocratiques et transparentes.
  • Le Congrès National Congolais (CNC) salue la bravoure et le
    professionnalisme des dirigeants de la CENI, principalement le
    Président de la CENI, Monsieur l’abbé Apollinaire MALU MALU qui
    mérite respect et considération, son expertise en matière électorale
    étant reconnue au niveau tant national qu’international.
  1. Enfin le Congrès national Congolais (CNC) encourage et félicite le
    Chef de l’Etat Joseph KABILA KABANGE autorité morale de la
    majorité présidentielle pour avoir placé le pays sur les rails de la démocratie.

Je vous remercie.

 

Honorable Pius MUABILU MBAYU MUKALA

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse