Manifestations des étudiants le 16 et le 18 novembre derniers

par -
0 706
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Tout porte à croire qu’il y a eu manipulation politique

 Dans les deux établissements universitaires  concernés, les responsables ne reconnaissent pas avoir augmenté les frais académiques, puisque les discussions sont en cours. Pour preuve, aucun communiqué n’a été affiché à cet effet. Mais tout porte à croire qu’il y a eu manipulation politique, dans le but de soulever les étudiants à l’aube du dialogue

A la suite de la motion d’information du député national Clément Kanku Bukasa en rapport avec les manifestations estudiantines à l’Institut Supérieur d’Architecture et Urbanisme (ESAU) et ceux de l’Institut National des Bâtiments et Travaux Publics (INBTP) de ce dernier temps, le bureau de l’Assemblée nationale, en accord avec la plénière a levé l’option d’inviter le ministre de l’Enseignement Supérieur et Université d’éclaire la plénière sur les causes de manifestations. A en croire le ministre de l’ESU, qui a éclairé la religion des députés nationaux sur les événements survenus dans deux établissements universitaires le lundi 16 novembre 2015 à l’Institut National des Bâtiments et Travaux Publics et le mercredi le 18 novembre 2015 à l’Institut Supérieur d’Architecture et Urbanisme, lesquels événements seraient liés à l’augmentation des frais académiques dans ces deux établissements universitaires.

Théophile Mbemba qui prenait la parole devant les élus du peuple a fait une brève présentation de ces deux établissements d’enseignement supérieur, suivi de la précision du rôle du ministère de l’ESU dans la fixation des frais académiques, la chronologie des faits survenus  et les mesures prises.

En effet, c’est le 16 novembre 1971 que l’Etat congolais a créé par l’Ordonnance-loi n°084, l’Institut des Bâtiments et Travaux Publics dans l’objectif de former les géomètres, les topographes, les architectes et les urbanistes. « Pour ce faire, l’IBTP a organisé les enseignements dans 4 sections à savoir la Géométrie et la Topographie organisé sur le site de Ngaliema, ainsi que l’Architecture et l’Urbanisme dont les enseignements étaient organisés dans le site de l’Académie des Beaux-Arts. Depuis 2010, le Gouvernement a décidé de scinder l’IBTP en deux institutions à savoir ISAU dans la commune de la Gombe et l’INBTP dans la commune de Ngaliema », a précisé le ministre.

Du rôle du ministère

Pour le ministre Théophile Mbemba, les manifestations de l’INBTP et de l’ISAU seraient liées à l’augmentation des frais académiques. « Les frais académiques payés par les étudiants sont liés à la couverture de la gestion des activités académiques, scientifiques et administratives de leur institution. Ces frais comprennent ceux de participation au concours d’admission, les frais d’inscription, les frais d’études, les frais d’homologation ou entérinement de diplômes. Ces frais sont standards et bien fixés dans les institutions académiques qui portent fonctionnement de l’année académique, dont l’instruction avait été publiée le 30 septembre 2015 », dit-il.

Ceci pour dire qu’aux côtés de ceux-ci, il existe dans certaines institutions académiques le conseil des partenaires. Ce conseil peux prendre les initiatives visant l’amélioration des infrastructures, des enseignants, l’acquisition des équipements, le financement des activités sportives, culturelles, etc. en vue de contribuer à la qualité de la formation de l’enseignement d’un étudiant. « Dans ce cas, le ministère fixe les minima qui sont repris dans l’instruction académique et qui oblige le conseil des partenaires de les négocier avec tous les autres partenaires et trouver ainsi un consensus au regard des besoins de l’institution…», souligne-t-il. C’est alors que les Comités de gestion des institutions sont tenus d’appliques scrupuleusement cette instruction du ministre sous peine d’une sanction.

De la manifestation  des étudiants

S’agissant de l’INBTP, le ministre a relevé que le lundi 16 novembre, la communauté des étudiants de cet Institut a été réveillée en sursaut suite aux manifestations des étudiants. « En effet, mécontents semble-t-il de l’augmentation des frais académiques, les étudiants de cette institutions qui se sont révoltés contre les membres du comité de gestion, ont brulé les épaves de voitures, pneus, ils ont gêné, barré la circulation de voies principales autour de l’institut », a-t-il précisé.

Suite à ces événements, le ministre Théophile Mbemba s’en était rendu personnellement au site estudiantin pour s’en rendre compte de la situation. C’est alors que le Coordonnateur des étudiants a articulé leurs revendications autour de trois points suivants : « ils ont reconnus les négociations au niveau de COPA qui ont abouti à un consensus s’agissant des frais connexes. Pendant ce temps, un agent de service financier serait passé dans les salles de classes pour dire que les étudiants allaient payer les frais académiques de l’année écoulée soit 315 USD pour l’acompte, et 350 USD pour les classes de recrutement. Ce montant serait un acompte en attendant l’aboutissement de négociations. Les étudiants ont ajouté selon les informations qu’ils avaient que le Comité de gestion tenterait de faire un passage en force laissant de côté les négociations pour fixer les frais académiques annuels à près de 500 USD. Par ailleurs, les étudiants ont reproché au Dg de l’INBTP de procéder à un délogement forcé des étudiants tard dans la nuit sans tenir compte de la commission de logement », a indiqué le ministre de l’ESU.

Ceci dit, il a rassuré les étudiants après échanges que toute initiative prises sans tenir compte de l’instruction académique était nulle et sans effet. Au cours de la réunion convoquée dans son cabinet, les responsables de cet établissement ne reconnaissent pas avoir augmenté les frais académiques, puisque les discussions au sein de la COPA sont en cours. Pour preuve, souligne le ministre de l’ESU, aucun communiqué n’a été affiché à cet effet. Compte tenu de cette confusion, le Comité a affirmé devant le Conseil de coordination des étudiants qu’il n’y aura même pas augmentation des frais académiques. Donc, tout porte à croire qu’il y a eu manipulation politique, juste pour soulever les étudiants à l’aube du dialogue.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse