Manifestation des taximen à Kisangani: Le CEPADHO condamne l’usage excessif de la force

par -
0 690
Une vue de la ville de Kisangani
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le CEPADHO a suivi attentivement la situation en rapport avec la manifestation des conducteurs des motos taxis, réprimée par la Police de la Ville de Kisangani en province de la Tsopo. D’ores et déjà, cette Organisation condamne l’usage excessif de la force dont ont fait montre les policiers pour mater les manifestants.

Des informations recueillies par le CEPADHO à Kisangani indiquent qu’à  la suite de cette répression, entre 5h30 et 13h00 locale, deux civils ont trouvé la mort (l’un dans la commune de la Tsopo et l’autre de Kabondo) ainsi qu’au moins 14 blessés parmi les manifestants et les non-manifestants atteints par des balles réelles.

Considérant qu’à la base de cette situation, les conducteurs des motos taxis de Kisangani dénonçaient  les tracasseries de la part des éléments de la Police de Circulation Routière (caractérisées par les arrestations arbitraires, les amandes exorbitantes, les extorsions, etc.), le CEPADHO invite l’Inspecteur Provincial de la Police de la Tsopo à y mettre fin.

Et pour que ces genres de comportements ne puissent plus continuer à ternir l’image de la Police Nationale Congolaise, cette Organisation encourage le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et l’Inspecteur Général de la Police en Rdc à suivre de près la situation, à sanctionner le cas échéant les responsables des dérapages enregistrés à Kisangani.

Le CEPADHO appelle par ailleurs l’Auditorat Militaire à rechercher les policiers auteurs des meurtres, des coups et blessures volontaires, de violation de consignes ou de répression excessive de la manifestation de ce lundi et de les déférer immédiatement devant la Justice afin qu’ils répondent pénalement de leurs actes.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse