Malumalu n’est pas mort: Mgr Sikuli contredit Balumuene

par -
0 1719
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Contrairement aux folles rumeurs

Malumalu n’est pas mort

Mgr Sikuli contredit Balumuene

*Contrairement aux folles rumeurs qui ont circulé depuis quelques jours à Kinshasa, l’Abbé Apollinaire Malumalu n’est pas mort, il est tout simplement dans un état critique, à en croire Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale qui s’exprimait du haut de l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Lambert Mende, porte-parole du Gouvernement, tout en appelant à la prudence, n’a pas manqué de rappeler que le cœur de l’ex-président de la CENI battait encore

*De même, contacté par notre source, Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, Evêque de Butembo–Beni, diocèse d’origine d’Apollinaire Muholongu Malumalu, dit n’avoir toujours pas reçu cette nouvelle. Contredisant par ce fait  l’ambassadeur de la Rd Congo aux Etats-Unis d’Amérique, François Balumuene, le prélat catholique, qui est parmi les personnes qui doivent le savoir en premier, confirme que Malumalu est vivant

Pour quel plaisir certains compatriotes se complaisent-t-il à véhiculer de folles rumeurs sur l’homme qui a permis à la République démocratique du Congo d’organiser les premières élections démocratiques et indépendantes de son histoire? Quels avantages gagneraient-t-ils à en parler ainsi sans attendre que sa famille biologique, sa famille religieuse, parce qu’il est encore prêtre, ou l’Etat congolais pour lequel il s’est dévoué avec abnégation et patriotisme prennent le devant de l’annoncer ?

En tout état de cause, le temps a fini par démontrer que ces compatriotes ont, volontairement ou involontairement, relayé des rumeurs, qui ont fini par s’avérer fausses et par disqualifier leurs auteurs. Et pourtant, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko est celui qui a pris le risque, du haut de l’hémicycle de l’Assemblée nationale, de démentir la rumeur et de préciser que l’Abbé Malumalu n’était pas mort, mais qu’il était plutôt dans un état critique. Pourquoi n’a-t-il pas été suivi par tous ceux qui aiment le sensationnel ?

Disons que le président Aubin Minaku a été suivi par le porte-parole du Gouvernement et ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga, qui n’a pas voulu confirmer le décès, a appelé à la prudence, précisant que le cœur du prêtre catholique battait encore. Voilà autant de preuves qui ne pouvaient pas laisser l’opinion indifférente et qui devaient pousser les Congolais à attendre la communication officielle. Car, si la mort survenait, le Gouvernement de manquerait pas d’informer les Congolais, compte tenu de bons et loyaux services rendus par ce professeur d’université à la Nation congolaise.

Un autre son de cloche est venu de  Monseigneur Sikuli, qui a contredit l’ambassadeur de la Rd Congo aux Etats-Unis d’Amérique,  François Balumuene, qui avait confirmé, mercredi 1er juin 2016, la nouvelle du décès d’Apollinaire Malumalu aux confrères de la Voix de l’Amérique.

Contacté hier jeudi par politico.cd, Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, Evêque de Butembo–Beni, diocèse d’origine de l’Abbé Apollinaire Malumalu Muholongu, dit n’avoir toujours pas reçu cette nouvelle. « Je suis venu à Kinshasa parce qu’on a des réunions. Je vais introduire ce matin une demande de visa pour aller aux USA. Je suis ici avec sa famille : sa mère et ses frères. Je suis parmi les personnes qui doivent le savoir en premier. C’est un prêtre. J’ai parlé avec ceux qui sont aux USA. »

Même la toute puissante Rfi, à travers Yves Rocle qui co-animait une conférence de presse hier à Kinshasa, en marge de la 3ème semaine française de Kinshasa, reconnait que sa radio n’aurait pas du donner cette information au public. Une humilité et un professionnalisme qui doit faire école, au moment où certaines personnes mal intentionnées n’hésitent pas à propager de folles rumeurs.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse